Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT

YAMAHA C3XA

Par Bernard Désormières / Dimanche 1er juillet 2012
Agrandir l'image :
Diminuer la taille des caractères de l'article : YAMAHA C3XA Augmenter la taille des caractères de l'article : YAMAHA C3XA Imprimer l'article : YAMAHA C3XA
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : YAMAHA C3XA
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : YAMAHA C3XA
Voter (0)
En 1992 est apparue la nouvelle gamme de pianos à queue « C » (Conservatory) de la firme japonaise Yamaha, fondée en 1887. Cette gamme remplace la série « G ». Depuis cette date, les sept modèles (de 161 à 227 cm) ont subi de constantes et fréquentes améliorations, plus ou moins visibles, les références n’ayant pas changé. Des séries « Premium », plus artisanales sont apparues : la série « S » (S4, 191 cm et S6, 212 cm) puis, en 2011, la série la plus noble, « CF » (CF 4, CF6, CFX). La nouvelle série « XA » présentée au salon de Francfort au printemps 2011 comporte actuellement deux modèles, le C3XA 186 cm et le C6XA 212 cm. Elle ne remplace pas pour l’instant la série C qui reste au catalogue, mais apporte des améliorations très sensibles, le tarif XA étant environ 10 % plus élevé que celui de la série « C » traditionnelle.

Descriptif

Le quart-de-queue de 186 cm (C3XA) que nous testons possède les mêmes dimensions, ensemble mécanique-clavier, cadre métallique et plan de cordes que le célèbre C3 (testé dans Pianiste n° 60) qui demeure un « best-seller » de Yamaha.Extérieurement, seul le pupitre présente une différence visible avec ses ouvertures latérales et la mention dorée « Class XA » apposée à droite. Les changements non visibles concernent les cordes acier réalisées dans un nouvel alliage (ainsi que l’âme acier des cordes filées). Le tablage comportant la table d’harmonie, les barres de table et les chevalets a été repensé pour une projection sonore et un équilibre musical améliorés. Le barrage a été légèrement renforcé. Hormis ces modifications, tout est absolument identique au C3. On appréciera les doubles échelles Duplex, le montage des cordes en agrafes dans les graves et le médium, le confortable pupitre inclinable (cinq positions en plus de l’à-plat), l’amortisseur de cylindre, la serrure ainsi que la triple béquille du couvercle.


Toucher et rendu sonore

On retrouve toutes les excellentes sensations qu’offre le C3 du point de vue du toucher, des capacités de contrôle, même dans les pianissimos les plus extrêmes. La répétition est excellente. Le revêtement des touches blanches en « ivorite » est très agréable, comme celui des touches noires en ébène synthétique. Le piano testé, parfaitement égalisé, harmonisé et accordé, s’est rélévé très musical. Il offre une assez large palette de couleurs, une bonne finesse de son, sans aucune agressivité, ce qui ne veut pas dire sans puissance ni contrastes dynamiques. Les extrêmes graves sont bien définis, avec une belle rondeur, en réel progrès par rapport au C3.

Conclusion

La longue expérience acquise par Yamaha trouve ici un bel aboutissement pour un instrument positionné dans une gamme intermédiaire. Il con-viendra bien à de petites salles de concert, des conservatoires et à des pianistes de tous niveaux qui veulent, pour un prix raisonnable, un instrument fiable, d’une bonne musicalité et d’une belle finition. Les répertoires de musiques intimistes (musique de chambre, accompagnement de chanteurs) trouveront désormais avec le C3XA un meilleur partenaire que le C3. D’une dimension optimale en appartement, il convient globalement à tous les styles musicaux. Un super C3 en somme !



Clavier, confort de jeu : excellents, dans toutes les nuances ; bon revêtement de clavier
Réponse en pp : excellente
Amplitude dynamique : forts contrastes possibles
Puissance : très bonne pourun quart-de-queue
Couleur sonore : belle palettesonore possible
Aigus : clairs, non agressifs
Médiums : chantants, ronds
Graves : profonds, bien définis,
Pédales : bien placées,silencieuses, bonne fermeté

Dimensions : 186 (P) x 149 (L) x 101 (H) cm
Poids : 320 kg
Spécificités : amortisseurde cylindre, serrure,
Ébénisterie : noir brillant
Pronostic de durabilité : très bon
Usage : conservatoires, petites salles de concert ; pianistes amateurs, étudiants ; excellent instrument de travail pour un professionnel…
Origine : Japon
Prix : 29 079 Euros

Importé par Yamaha France
Remerciements auThéâtre des Champs-Élysées, Paris
Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz