Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Disques, DVD / Classique / Frédéric Chopin

Frédéric Chopin

Par Stéphane Friédérich / Dimanche 1er juillet 2012
Agrandir l'image :
Diminuer la taille des caractères de l'article : Frédéric Chopin Augmenter la taille des caractères de l'article : Frédéric Chopin Imprimer l'article : Frédéric Chopin
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : Frédéric Chopin
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : Frédéric Chopin
Voter (0)
Sonate n° 3 op. 58. 
Polonaise « Héroïque »
op. 53. Nocturne n° 13
op. 48 n° 1. Barcarolle
op. 60. Berceuse op. 57
François Dumont (piano)
Gravé dans la mythique salle de La Chaux-de-Fonds, en Suisse, ce récital d’un des lauréats du Concours Chopin de Varsovie (2010) est profondément attachant. D’abord, parce qu’on y entend un piano généreux et pourtant rétif à tout maniérisme. Ensuite, parce que ce programme est un voyage personnel. François Dumont, à l’instar d’un Nikita Magaloff, ne cherche pas à faire « comme ». Il s’impose avec un son plein (Barcarolle, Nocturne), dans l’éloquence des éclats comme dans les pianissimos. Quand un artiste refuse les figures imposées du style, il assume le risque de déplaire plus souvent que d’autres. Pour certains, il manquera de tempérament analytique et pour d’autres, il aura le tort de refuser le « drame ». La Sonate en si mineur, en effet, se construit comme une grande arche, avec calme, et la certitude qu’il vaut mieux raconter avec clarté et sans brusquerie (Scherzo) que de se prendre pour une diva. Qu’il est difficile de faire « simple » ! François Dumont a bien raison de nous faire profiter des basses granuleuses, des aigus bien projetés (Largo) d’un Steinway D de 1966 dont on n’ose pas imaginer combien d’illustres pianistes l’ont joué…

Artalinna A001 (Codaex). 2010. 1h
Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz