Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / Interprètes / ANNE DE FORNEL

Entretien

ANNE DE FORNEL

Par Stéphane Friédérich / Dimanche 1er juillet 2012
Agrandir l'image :
© AMPW@CHRISTOPHE PEUS
Diminuer la taille des caractères de l'article : ANNE DE FORNEL Augmenter la taille des caractères de l'article : ANNE DE FORNEL Imprimer l'article : ANNE DE FORNEL
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : ANNE DE FORNEL
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : ANNE DE FORNEL
Voter (0)

Aux côtés du Trio Steuermann, la pianiste Anne de Fornel interprète des pièces de Pierre Wissmer. Une œuvre à découvrir au label Hortus.


Quel a été votre premier contact avec la musique du compositeur franco-suisse ?
J’ai eu la chance que les Éditions Billaudot me proposent ce projet.Je ne connaissais le musicien quede nom. J’ai déchiffré quelques-unes de ses œuvres et j’ai été frappéepar le paradoxe qu’elles offraient : malgré la multiplicité des influences qui transparaissait et unenette évolution stylistique au fil des années, Pierre Wissmer avait su trouver son propre univers compositionnel. Je pense que ce qui nous a le plus intéressés avecle Trio Steuermann était de travailler presque intégralement en terre inconnue, sans référence discographique.

Qu’entendez-vous par un « univers » Wissmer ?
En ce qui concerne les pièces pour piano, qui sont par ailleurs extrêmement bien écrites, une stricte écriture polyphonique à quatre voix est, par exemple, un des invariants de son style. On retrouve cette volonté en particulier dans les seconds mouvements de la Sonatine pour violon et piano (1946) et de la Sonate pour piano (1949), mais aussi du Trio Adelfiano (1981).

Vous parlez aussi d’influences notables…
Dans la Sonatine, on croise plus souvent des harmonies ravéliennes qu’une référence à Debussy. Mais une des qualités de ce compositeur est d’être parvenu à intégrerdes éléments originaux comme, par exemple, dans le troisième mouvement, le canon Row your Boat, une mélodie populaire que j’aitout de suite reconnue en tant que Franco-Américaine. Nous avons tout autant recherché un équilibre entrele violon et le piano qu’une diversitéde caractères. Cette œuvre de 1946 est certainement la plus accessible de l’album. Les Études pour piano (1967) constituent une passerelle qui le conduit à une écriture beaucoup plus contemporaine dans le Trio Adelfiano. Dans ce dernier, le piano n’est nullement concertant et alterne souvent avec des duos violoncelle-violon. Il a été très intéressantde parvenir à une fluidité entre ces dialogues.

L’écriture de Wissmer demeure profondément attachée à une certaine tradition…
Wissmer n’a aucunement fait table rase du passé. Si certains compositeurs au cours des années soixante ont cherché à donner de plus en plus de liberté à l’interprète par des œuvres dites « ouvertes » qui permit d’introduire une indétermination lors de la performance, Wissmer a de son côté toujours préféré s’en tenir à des structures formelles conventionnelles, comme en témoignent par exemple ses virtuoses Études (1968). Mais ses œuvres sont de manière détournée des témoins de leur époque : on trouve par exemple dans la Sonate pour piano des clins d’œil à Milhaud et à Messiaen.

Quel regard portez-vous sur cette personnalité et qu’en avez-vous tiré pour vous-même ?
Pierre Wissmer fut le témoin de la prodigieuse évolution compositionnelle de son siècle. C’est ce qui rend son œuvre à la fois si personnelle et si attachante pour peu que l’on prenne le temps de l’étudier. Nous avons eu la chance de laisser mûrir notre interprétation surune période de plus d’un an et demi avant d’enregistrer. En tant que pianiste, il m’est aussi important de jouer du Schumann que du Carter et d’être à l’origine de créations comme nous l’avons entrepris avec l’Ensemble Mesostics. C’est pourquoi ce disque m’a confortée dans ma volonté de défendre des répertoires, certes moins connus, mais tout aussi passionnants.
Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz