Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Disques, DVD / Classique / Bertrand Chamayou « Le Paris des Romantiques »

Bertrand Chamayou « Le Paris des Romantiques »

Par Jérémie Bigorie / Mardi 4 septembre 2012
Agrandir l'image :
© DR
Diminuer la taille des caractères de l'article : Bertrand  Chamayou « Le Paris des Romantiques » Augmenter la taille des caractères de l'article : Bertrand  Chamayou « Le Paris des Romantiques » Imprimer l'article : Bertrand  Chamayou « Le Paris des Romantiques »
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : Bertrand  Chamayou « Le Paris des Romantiques »
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : Bertrand  Chamayou « Le Paris des Romantiques »
Voter (0)


Liszt : Concerto pour piano n° 1. Reber : Symphonie n° 4 en sol majeur op. 33. Berlioz : Rêverie et Caprice pour violon et orchestre op. 8. Julien Chauvin (violon), Le Cercle de l’Harmonie, dir. Jérémie Rhorer


Dans ce programme, qui reflète le romantisme musical de la France de Louis Philippe, Bertrand Chamayou n’a manifestement rencontré aucune difficulté à troquer son Steinway pour un Erard de 1837 dans le Concerto en mi bémol de Liszt : son toucher félin miroitant de mille couleurs tire remarquablement parti de l’instrument aux aigus cristallins. Le chef donne la réplique au quart de tour, d’une remarquable précision rythmique (entrée des cors et du triangle au scalpel dans le scherzo), même si on peut chipoter le raccourcissement de la première note dans le rythme pointé du début : jouant à fond la carte du « concertino » et de la légèreté, les interprètes ont probablement voulu conjurer cette épaisse masse orchestrale qui alourdit le propos dans bien des versions au postromantisme attardé.
Ajoutons une Rêverie et Caprice de Berlioz charmeur sous les doigts de Julien Chauvin et une Symphonie de Napoléon-Henri Reber, d’une fraîcheur toute mendelssohnienne. Un disque de très haute volée.

Ambroisie AM207 (Naïve). 2011. 55’
Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz