Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Compositeurs / Contemporains / LE REPERTOIRE CONTEMPORAIN S'ENREGISTRE

Dossier

LE REPERTOIRE CONTEMPORAIN S'ENREGISTRE

Par sfriederich / Mercredi 20 mai 2015
Agrandir l'image : Philip Glass
Philip Glass © DR
Diminuer la taille des caractères de l'article : LE REPERTOIRE CONTEMPORAIN S'ENREGISTRE Augmenter la taille des caractères de l'article : LE REPERTOIRE CONTEMPORAIN S'ENREGISTRE Imprimer l'article : LE REPERTOIRE CONTEMPORAIN S'ENREGISTRE
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : LE REPERTOIRE CONTEMPORAIN S'ENREGISTRE
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : LE REPERTOIRE CONTEMPORAIN S'ENREGISTRE
Voter (0)
PIANISTE vous propose quelques références discographiques…




SVETISLAV BOZIC
Qui connaît Svetislav Bozic (né en 1954) ? La pianiste serbe Jasmina Kulaglich a gravé en première mondiale trois de ses opus : Mosaïque Buzantine (2001), After a War With Some Hope Through the Rain (1999) et Memories of the Ancestors (2004). Les monastères orthodoxes, les musiques répétitives et envoûtantes de Thomas de Hartmann, de Georges Gurdjieff, les pensées d’Erik Satie, les éclats de Leos Janácek… Cette œuvre suggestive et bondissante ne compile pas des formules éculées.
Modale, tonale, elle cherche en permanence une sorte d’équilibre comme l’histoire parfois violente du peuple Serbe. Elle jaillit du clavier. Jasmina Kulaglich fait chanter son piano et laisse rêver l’auditeur au fil d’une grande Histoire.
Stéphane Friédérich
Naxos 9.70162 (Abeille). 2009. 52’



John Cage

JOHN CAGE
Pour ses Sonates et Interludes créés en janvier 1949, John Cage (1912- 1992) peaufina la technique du « piano préparé ». Il s’agit d’un cycle de seize sonates en un unique et bref mouvement (à la manière de Scarlatti), divisées par quatre interludes. Les corps étrangers placés entre les cordes par l’interprète (coton, gomme, bouchons, tissus, pièces métalliques), altèrent aussi bien la résonance et le timbre du clavier que le contrôle du son. On notera qu’à chaque enregistrement, la disposition, la forme et la matière des objets offrent une écoute différente, voire renouvelée. C’est le cas pour ce nouvel album confié au Franco-Suisse Cédric Pescia. Son interprétation enjôleuse, à la fois douce et cristalline, se révèle d’une perfection sonore confondante.
Franck Mallet
Æon AECD1227 (HM). 2011. 1 h 04’



Carter


ELLIOTT CARTER
Intégrale de la musique pour piano
Ursula Oppens (piano)
Disciple de Walter Piston et de Nadia Boulanger, le compositeur américain Elliott Carter (né en 1908) écrit une musique profondément attachante et originale. Sa Sonate pour piano est encore marquée par l’influence d’Aaron Copland. Ses pièces s’affranchissent progressivement de la tonalité. Elles recomposent une écriture dense, colorée et d’une grande complexité rythmique. Carter élabore notamment un principe de composition qu’il nomme « la modulation métrique ». Le tempo change progressivement au sein d’une même pièce grâce à l’emploi de valeurs irrationnelles. Sept partitions composent son œuvre, brillante, diurne, pleine de ruptures et de vie intérieure. Interprète privilégiée de la musique de Carter, la pianiste américaine Ursula Oppens offre des lectures très vivantes, souples et lyriques. Night Fantaisies, Two Diversions ou bien la Sonate achevée en 1946 étonnent par le rendu de l’énergie, la beauté des résonances et des timbres. Autre attrait de cette nouveauté : deux partitions, Matribute ainsi que Caténaires extraits des Two Thoughts about the Piano sont enregistrées en première mondiale.
Stéphane Friédérich
Cedille Records CDR 90000 108 (Abeille). 2008. 1h10’



Philip Glass œuvres pour piano


PHILIP GLASS
(Né en 1937)
How Now : Music in Similar Motion. How Now. Music in Fifths
Steffen Schleiermacher (piano, orgue)
Avec Steve Reich et Terry Riley, Philip Glass (né en 1937) est de cette génération d’Américains qui, à l’orée des années 60, oppose au néosérialisme européen, une radicalité sonore qui passe par la répétition. Distingué, entre autres, pour son intégrale pianistique de John Cage (également chez MDG), le pianiste allemand alterne pièces au piano et à l’orgue. Steffen Schleiermacher a fait le choix de versions pour plusieurs orgues électriques pour Music in Similar Motion (1969) et Music in Fifths (1969), les différentes parties étant enregistrées séparément puis mixées. Le résultat est confondant d’intelligence. Le musicien renouvelle à chaque instant la densité volatile de ces accords répétés à l’envi. L’entrelacement étourdissant au piano de How Now (1968) montre l’influence majeure que Philip Glass a eu sur le jeune John Adams.
Franck Mallet
MDG 613 1600-2 (Codaex). 2008. 1h07’



Bruno Maderna


BRUNO MADERNA
Le Concerto pour piano de 1942 de l’Italien Bruno Maderna (1920-1973) dont Aldo Orvieto et l’Orchestre Arena di Verona offrent une première au disque, se distingue par son écriture à la croisée de Bartók, Ravel et Debussy, premières sources d’inspiration. Associé à Fausto Bongelli, Aldo Orvieto en propose également la version pour deux pianos, de quatre ans postérieure. Le Concerto pour deux pianos (1984) n’est pas si éloigné de Bartók : une manière de rechercher une rythmicité et des timbres inédits. Avec Quadrivium, le compositeur atteint une maturité qui ne doit rien à personne. La partition impressionne encore par le babil lyrique d’un orchestre éclaté dominé par la percussion : une savoureuse gymnopédie de timbres enlacés.
Franck Mallet
Naxos 8572642 (Abeille). 2010. 1 h 07’



Obouhow


NICOLAS OBOUHOW

Œuvres pour piano
Prières, Icônes, Tableaux psychologiques, Invocations,
la Source Vive, La Parabole du Seigneur, Les Astrales Parlent, Conversion, Hostie, Reflet Sinistre…

Jay Gottlieb (piano)
Nicolas Obouhow (1892-1954) est un mystique, un illuminé qui travailla sa vie durant à son Opus Magnum : Le Livre de vie, colossale partition pour soli, chœur et un gigantesque orchestre. Ce Russe installé en France après 1919 suscita l’admiration sinon l’enthousiasme de Ravel, Jolivet, Honegger… Ces pièces sont en fait des fragments du Livre de vie. Leur savant système d’écriture investit dès avant 1914 le total chromatique : d’immenses complexes de 12 sons servent de piliers reliés par des lignes mélodiques expressives et chantantes malgré leur contour chromatique souvent anguleux. Rompu aux difficultés les plus extrêmes, Jay Gottlieb possède l’aisance et la profondeur d’un compositeur : il accomplit ici un véritable travail de créateur, permettant à des visions ténébreuses et insaisissables de prendre forme avec la clarté aveuglante du diamant. Avec lui, la résurrection d’Obouhow, attendue depuis si longtemps, s’ouvre sous les meilleurs auspices.
Michel Fleury
SISYPHE010 (Abeille). 2005. 1h15’

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz