Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Jeux concours
JEU-CONCOURS PHONON

JEU-CONCOURS PHONON

JOUEZ ET GAGNEZ : DEUX CASQUES PHONON SMB-02 D’UNE VALEUR UNITAIRE DE 360€ & ...
Tous les jeux-concours
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Compositeurs / Contemporains / RENCONTRE AVEC LE COMPOSITEUR OSCAR STRASNOY

Entretien

RENCONTRE AVEC LE COMPOSITEUR OSCAR STRASNOY

Par sfriederich / Mercredi 20 mai 2015
Agrandir l'image : Oscar Strasnoy
Oscar Strasnoy © Martin Felipe
Diminuer la taille des caractères de l'article : RENCONTRE AVEC LE COMPOSITEUR OSCAR STRASNOY Augmenter la taille des caractères de l'article : RENCONTRE AVEC LE COMPOSITEUR OSCAR STRASNOY Imprimer l'article : RENCONTRE AVEC LE COMPOSITEUR OSCAR STRASNOY
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : RENCONTRE AVEC LE COMPOSITEUR OSCAR STRASNOY
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : RENCONTRE AVEC LE COMPOSITEUR OSCAR STRASNOY
Voter (0)
Les éditions Gérard Billaudot publient plusieurs partitions pour piano du compositeur franco-argentin Oscar Strasnoy.

Dans votre travail d’écriture, quelle est la place du piano ?
Je suis pianiste de formation et, par conséquent, l’instrument n’est jamais loin de ma table de travail.
À Berlin, j’ai un très beau piano, un Bösendorfer trois-quart-de-queue. Pour la plupart des compositeurs – prenez l’exemple de Franz Liszt ou de Morton Feldman –, l’écriture est indissociable de leur clavier. Il est en quelque sorte leur « laboratoire ».

Latinité
  
PIèces
  
incognito
  

Cela étant, une grande partie de votre œuvre est consacrée au chant, à l’univers lyrique…
Chez moi, tout ce qui n’est pas lié directement à la voix passe par le piano. Mais comme je suis très attaché au répertoire du lied, c’est-à-dire à son accompagnement, je suis obligé de faire « chanter » le piano ! Parfois même, celui-ci « imagine » les couleurs de l’orchestre.

De quelle manière l’écriture pianistique contemporaine influence-t-elle vos compositions ?
Les influences sont multiples et souvent de l’ordre de l’inconscient. György Ligeti a composé des pièces fondamentales pour l’instrument. Mais je pourrais citer aussi Conlon Nancarrow, Olivier Messiaen, puis à nouveau Feldman…

Qu’en est-il de l’influence de vos origines personnelles : vous êtes d’ascendance russe, né à Buenos Aires et vous vivez en Allemagne après avoir vécu vingt ans en France…
Dans les Trois Études de latinité, je pouvais difficilement éviter le tango. Mais la tarentella et le cha-cha-cha n’ont rien à voir avec ma culture. D’ailleurs, n’importe qui peut composer un tango ou n’importe quelle danse.

Vos partitions réservent une grande place au silence, à des mesures parfois décomposées, mais aussi à une ornementation particulièrement riche…
Composée il y a une quinzaine d’années, la pièce De Colchide à Corinthe correspond en effet à ces éléments de langage que vous citez. De leur côté, les Cinq Pièces pour piano expriment, par la variété de leur ornementation, mon attirance pour la musique baroque, tout comme Incognito, également marquée par mon étude du Klavierstück X de Stockhausen et même si ma pièce se trouve à des années lumières de son langage. J’y pousse le piano aux limites de la vélocité. Il y a une sorte d’harmonie générée par une basse continue avec des accords résonnants produits à la troisième pédale et, en complément, des enchaînements extrêmement rapides qui propulsent la pièce dans un autre type de temps.

Quelles sont les principales difficultés que rencontrent ici les interprètes ?
Hormis les Trois Études de latinité, ces partitions ne sont pas d’une très grande difficulté technique. En revanche, elles réclament une certaine connaissance de l’écriture contemporaine, notamment dans la rapidité d’enchaînement des idées.

Propos recueillis par Stéphane Friédérich


On peut entendre les pièces Colchide à Corinthe et Incognito interprétées respectivement par Pascal Amoyel et Sylvia Brayley sur le site du compositeur : www.oscarstrasnoy.info

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz