Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Disques, DVD / Classique / FRÉDÉRIC CHOPIN

FRÉDÉRIC CHOPIN

Par Stéphane Friédérich / Mardi 15 janvier 2013
Agrandir l'image :
Agrandir l'image : FRÉDÉRIC CHOPIN
Diminuer la taille des caractères de l'article : FRÉDÉRIC CHOPIN Augmenter la taille des caractères de l'article : FRÉDÉRIC CHOPIN Imprimer l'article : FRÉDÉRIC CHOPIN
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : FRÉDÉRIC CHOPIN
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : FRÉDÉRIC CHOPIN
Voter (0)
24 Préludes op. 28 + Scriabine : Sonates n° 1 op. 6, n°7 op. 64 « Messe blanche ». Geoffroy Couteau (piano)
24 Préludes op. 28. Nocturnes op. 27 nos 1 et 2. 4. Mazurkas op. 30. Scherzo n°2 op. 31. Maurizio Pollini (piano).


En 1974, Maurizio Pollini gravait pour la première fois les Préludes de Chopin. C’était un piano d’une solidité magnifique, d’une admirable intelligence sensible. Aujourd’hui, il conçoit les Préludes comme un cycle constitué, annonciateur tantôt de Brahms, tantôt de Debussy. L’épaisseur du son de l’un et les volutes sonores de l’autre. Est-ce pour autant le Chopin que nous attendons ? Les voix s’unissent dans un bloc compact et chaleureux qui fond les voix du milieu du piano. Pollini va à l’essentiel.
Avec Geoffroy Couteau, de 37 ans le cadet du pianiste italien, l’espace sonore est en création. Le jeu est à la fois volatil, engagé, mais aussi narratif. Il ne fait pas parler seulement la musique, mais interroge aussi son piano. Cette fraîcheur dans la stabilité du jeu replace Chopin dans son temps avec juste ce qu’il faut de fantaisie personnelle. Brahms et Debussy n’y sont pas encore de mise, alors que Schumann se dessine en trame. L’interprétation des Scriabine est racée, sans peut-être le soupçon de chaleur romantique encore nécessaire (Sonate n° 1).

Geoffroy Couteau/Intrada Intra054 (Abeille). 2010, 2004. 1 h 17’
Maurizio Pollini/Deutsche Grammophon 477 9530 (Universal). 2011. 1 h

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz