Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Disques, DVD / Classique / ROBERT SCHUMANN

ROBERT SCHUMANN

Par Jérémie Bigorie / Mardi 30 avril 2013
Agrandir l'image :
Diminuer la taille des caractères de l'article : ROBERT SCHUMANN Augmenter la taille des caractères de l'article : ROBERT SCHUMANN Imprimer l'article : ROBERT SCHUMANN
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : ROBERT SCHUMANN
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : ROBERT SCHUMANN
Voter (0)

Kreisleriana op. 16. Fantaisie op. 17. Pierre Bouyer (piano Fazioli, pianoforte Erard et Streicher)


Est-ce à l'instrument de dicter ses lois ? Ou bien doit-il se plier aux exigences conceptuelles de l'interprète ? Dans le petit essai que contient un épais boîtier métallique, Pierre Bouyer - en un mélange subtil de modestie (devant certains grands schumanniens du passé) et d'orgueil (son entreprise ne manque pas d'ambition : enregistrer par trois fois les Kreislerianaet la Fantaisie) - reconnaît avoir une conception différente de la même œuvre selon qu'il joue sur un Erard (1837), un Streicher (1856) ou un Fazioli (1995).

Si la musique, elle, ne change pas (encore que les Kreisleriana soient proposées dans trois versions différentes), la variable induite par l'instrument altère considérablement le toucher et le ressenti auditif : une sorte de perfection classique est atteinte avec le très viennois Streicher ; clarté polyphonique et lisibilité du discours musical fuient l'excès au profit d'une exploration de la demi-teinte.

À l'opposé, la "machine de guerre" Erard impose son grandiose ferraillement, fait gicler ses aigus d'une grande richesse harmonique. Lorsque s'installe le claudiquant rythme iambique de "Schnell und spielend", c'est comme si le piano, aussi, rendait son dernier soupir. Mais on ressent le pianiste plus libre avec le Fazioli, dont chaque note s'investit d'une charge émotionnelle prégnante ; ici, plus aucune trace de lutte avec l'instrument.

Malgré quelques réserves portant sur une liberté agogique tirant trop, par moments, la musique de Schumann vers le convulsif, la réalisation de Pierre Bouyer constitue une passionnante expérience, dans la droite lignée d'un Demus ou d'un Badura-Skoda.


Diligence 3 cd DIL091011 (XCP). 2011. 3 h 01'

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz