Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Pédagogie / Les conseils d'Alexandre Sorel / WOLFGANG AMADEUS MOZART MENUET ET TRIO EN SOL MAJEUR K.1
Pédagogie
Débutant

WOLFGANG AMADEUS MOZART MENUET ET TRIO EN SOL MAJEUR K.1

Par Alexandre Sorel / Vendredi 3 mai 2013 / Pianiste Magazine N°80 - MAI-JUIN 2013
Diminuer la taille des caractères de l'article : WOLFGANG AMADEUS MOZART MENUET ET TRIO EN SOL MAJEUR K.1 Augmenter la taille des caractères de l'article : WOLFGANG AMADEUS MOZART MENUET ET TRIO EN SOL MAJEUR K.1 Imprimer l'article : WOLFGANG AMADEUS MOZART MENUET ET TRIO EN SOL MAJEUR K.1
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : WOLFGANG AMADEUS MOZART MENUET ET TRIO EN SOL MAJEUR K.1
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : WOLFGANG AMADEUS MOZART MENUET ET TRIO EN SOL MAJEUR K.1
Voter (0)

Voici un petit menuet avec trio fort célèbre, que Mozart composa pour le clavecin entre octobre 1762 et juin 1763, lorsqu'il avait entre 6 et 7 ans. Cette pièce passe parfois pour être sa première oeuvre. De l'enfant prodige, la musique jaillissait aussi simplement qu'une source, avec évidence et comme par miracle. Il faut faire preuve d'une parfaite maîtrise, d'aisance et de naturel lorsque nous jouons sa musique, y compris ses petits morceaux. C'est bien pour cela que les vrais musiciens savent combien il est "difficile" de jouer Mozart !


MES. 1-4

Apprenez d'abord à jouer la mélodie. Elle s'élance depuis le dernier temps de la mesure, qui doit être léger. C'est ce que l'on appelle une anacrouse. Comptez "un-deux" avant de commencer et ne posez pas votre geste en jouant si-sol (imaginez que la musique a déjà commencé sans vous, et que vous l'attrapez au vol).

Sur la deuxième mesure, Mozart écrit des appoggiatures. Ce sont des notes qui sont jouées sur le temps fort, mais qui ne font pas partie de l'accord et sonnent un peu "faux". Cela ressemble à une sorte d'espièglerie du jeune Wolfgang. Cette facétie est fréquente dans ses menuets de jeunesse. Soulignez-en un peu les dissonances. Sur les notes qui précèdent ces appoggiatures (les 2e et 3e temps de la mesure), allégez votre poids de main, tout en conservant le doigt dans la touche.

Sentez trois choses à faire en même temps :

- gardez le doigt dans la touche pour qu'elle reste abaissée ;

- allégez votre poids du bras ;

- débloquez complètement votre poignet.

Si celui-ci reste souple, votre main va remonter alors toute seule et vous pourrez ainsi peser dans la note suivante. C'est cette anticipation par le geste qui vous permettra de souligner la note importante. Ensuite, diminuez la note qui succède à l'appoggiature car c'est une consonance. Laissez votre main remonter avec le poignet très souple. Écoutez-vous ! Faites ces petits gestes d'accentuation et de nuances aussi à la main gauche.

D'une manière générale, si vous voulez bien jouer, écoutez d'abord la musicalité de vos parties de main gauche. Même si celle-ci doit être moins forte que la droite, il faut toujours qu'elle soit belle. Or, n'oubliez pas qu'elle est plus difficile à entendre.






MES. 17-18

Ici, il y a une note sans cesse répétée au pouce, un sol. Il faut bien la rejouer, ne pas rester "englué" dans la touche, sinon on se crispe. Là encore, gardez le doigt dans la touche tout en allégeant le poids de votre main. Relaxez votre poignet. La main remonte alors toute seule et la touche aussi. Il est alors facile d'ôter le premier sol, puis de le rejouer !




Abonnez-vous
à Pianiste
Notre expert
Photo de l'expert Pianiste Magazine : Alexandre Sorel
Alexandre Sorel
Passionné par la pédagogie, professeur au Conservatoire de Gennevilliers, j’ai créé une collection intitulée « Comment jouer » (Ed. Symétrie). J’enregistre aujourd’hui le CD joint à Pianiste, choisis et commente les œuvres proposées. Je cherche sans cesse à jouer avec plus de sûreté – en quête de justice rendue à l’œuvre –, de beauté et d’émotion. Amoureux du génie de Chopin, je demeure convaincu, à l’instar de sa pensée, que « technique » et art de la déclamation musicale vont de pair. C’est pourquoi je ne cesse de m’interroger sur la technique et la musique elle-même, de mettre en pratique cette belle phrase de Schumann : « On n’a jamais fini d’apprendre. »...
Autres experts
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz