Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Pédagogie / Les conseils d'Alexandre Sorel / PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI : FEUILLET D'ALBUM OP. 19 N°3
Pédagogie
Moyen

PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI : FEUILLET D'ALBUM OP. 19 N°3

Par Alexandre Sorel / Vendredi 3 mai 2013 / Pianiste Magazine N°80 - MAI-JUIN 2013
Diminuer la taille des caractères de l'article : PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI : FEUILLET D'ALBUM OP. 19 N°3 Augmenter la taille des caractères de l'article : PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI : FEUILLET D'ALBUM OP. 19 N°3 Imprimer l'article : PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI : FEUILLET D'ALBUM OP. 19 N°3
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI : FEUILLET D'ALBUM OP. 19 N°3
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : PIOTR ILITCH TCHAÏKOVSKI : FEUILLET D'ALBUM OP. 19 N°3
Voter (0)

Le terme Allegro simplice donne bien le caractère de cette pièce. Pourtant, elle n'est pas si simple à exécuter. Car il faut la concevoir comme un quatuor vocal et savoir chanter chaque partie. Par ailleurs, Tchaïkovski emploie beaucoup de notes répétées et cela présente une difficulté. il faut en effet bien les rejouer, sous peine de se crisper et de se sentir comme "englué" dans le clavier. Enfin, le compositeur vient souvent "casser" la mesure par un phrasé à contretemps. Il faut exécuter cela au moyen de petits gestes adéquats.


MES. 1-2

D'abord, pensez qu'il ne faut pas jouer trop fort, sinon ces positions écartées vous paraîtront inconfortables. Jouez l'anacrouse qui lance la mélodie sans vous asseoir. Puis, dès que vous avez joué le premier accord, tout en gardant les touches abaissées, récupérez immédiatement votre poids de main en allégeant à l'instant même votre poids de bras. Sentez sous vos doigts que vous tenez, mais que vous n'appuyez pas. Cette "disponibilité" vous permet de laisser remonter aisément la note centrale, le la (2e doigt) qui doit être effectivement rejoué. Surveillez le fait que vous répétiez bien cette note, ne vous contentez pas de son "sillage sonore". Rejouez-la. C'est à cette seule condition que vous pourrez être souple et que vous pourrez vous déplacer facilement vers l'accord suivant. Remarquez que, dans la main gauche, il existe aussi un la central, qui doit être rejoué. Laissez toujours remonter une note devant être répétée. Si vous ne le faites pas, vous risquez de vous raidir et de ne pas mémoriser l'empreinte de l'accord. C'est une question de sensation mais aussi d'écoute.






MES. 8-9

Voici maintenant, sous forme de quatuor vocal, une manière de phraser qui "casse" la mesure puisque les notes sont groupées par deux et que le petit trait de phrase commence sur le milieu du temps. Commencez par chanter chaque voix, afin de bien identifier à l'oreille non seulement le chant, mais aussi les autres parties. Puis faites les gestes qui correspondent à ce petit phrasé par deux notes. N'ayez pas peur de vous affranchir de la pulsation. Descendez en pesant sur le premier accord, grâce à un petit geste de haut en bas. Sur le deuxième, au contraire, allégez en laissant remonter votre main, tout en gardant la touche abaissée. Ce deuxième geste vous permettra de ne pas couper le son trop tôt, de ne pas finir ces petites phrases trop sèchement, tout en récupérant ce fameux "poids". Vous pourrez ainsi retomber ensuite sur le phrasé suivant. Apprendre un morceau techniquement, on le voit, consiste beaucoup à imaginer la musique, à réfléchir à ce qu'exige le discours, puis à adapter les gestes en conséquence.






MES. 32-33

Ce passage est délicat à exécuter car les deux mains, du fait de leur articulation différente (les petites liaisons, les notes détachées...) requièrent des poids et, par conséquent, des gestes tout à fait différents. Commencez par vous exercer mains séparées afin d'assurer l'autonomie de ces phrasés. Regardez la partition très attentivement, très en détail et n'oubliez rien. Descendez sur la première note de chaque petite liaison, puis laissez-vous remonter sur la deuxième. Lorsqu'il y a des points, restez en l'air, ne pesez pas.

À la main gauche, il faut aussi faire de tels gestes mais ils n'interviennent pas du tout en même temps qu'à la main droite. C'est bien là la difficulté ! Exercez-les d'abord séparément. Ensuite, tentez les mains ensemble. Concentrez-vous alors sur l'indépendance des mains, l'indépendance des appuis, de l'écoute et donc aussi des gestes.

Analysez bien leur différence. Un poignet se trouve parfois en haut tandis que l'autre est en bas. Intégrez ces sensations. Vous devrez faire appel à de tels gestes contradictoires aux deux mains dans des pièces beaucoup plus difficiles. Il est donc essentiel de prendre dès maintenant conscience de cette indépendance, parfois nécessaire, des "gestes bas-haut".






Abonnez-vous
à Pianiste
Notre expert
Photo de l'expert Pianiste Magazine : Alexandre Sorel
Alexandre Sorel
Passionné par la pédagogie, professeur au Conservatoire de Gennevilliers, j’ai créé une collection intitulée « Comment jouer » (Ed. Symétrie). J’enregistre aujourd’hui le CD joint à Pianiste, choisis et commente les œuvres proposées. Je cherche sans cesse à jouer avec plus de sûreté – en quête de justice rendue à l’œuvre –, de beauté et d’émotion. Amoureux du génie de Chopin, je demeure convaincu, à l’instar de sa pensée, que « technique » et art de la déclamation musicale vont de pair. C’est pourquoi je ne cesse de m’interroger sur la technique et la musique elle-même, de mettre en pratique cette belle phrase de Schumann : « On n’a jamais fini d’apprendre. »...
Autres experts
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz