Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Pédagogie / Les conseils d'Alexandre Sorel / DVORAK : HUMORESQUE OP. 101 N°7
Pédagogie
Moyen

DVORAK : HUMORESQUE OP. 101 N°7

Par Pianiste / Vendredi 30 août 2013 / Pianiste Magazine N°82 - SEPTEMBRE-OCTOBRE 2013
Diminuer la taille des caractères de l'article : DVORAK : HUMORESQUE OP. 101 N°7 Augmenter la taille des caractères de l'article : DVORAK : HUMORESQUE OP. 101 N°7 Imprimer l'article : DVORAK : HUMORESQUE OP. 101 N°7
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : DVORAK : HUMORESQUE OP. 101 N°7
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : DVORAK : HUMORESQUE OP. 101 N°7
Voter (0)

Cette Humoresque de Dvorák est la plus célèbre parmi les huit qu'il a composées. Ce grand musicien était aussi un être modeste et attachant. On peut déceler dans cette pièce la tendresse et la douceur de son caractère. Son tempérament slave s'y fait jour également, comme si, en ce thème fragmenté par des silences, Dvorák esquissait un discret pas de danse...


MES. 1-2



MES. 1-2

Étudiez d'abord mains séparées afin de bien maîtriser chaque détail de cette musique qui doit être exécutée avec beaucoup de finesse et de subtilité. La main droite est "découpée" par les quarts de soupirs. Pour les exécuter élégamment, usez d'un petit geste de la main : remontez souplement le poignet sur le silence, entre chaque groupe de deux notes. Cela donne un minuscule geste vertical bas-haut.


La main gauche au contraire, procède d'un geste tout à fait différent : le geste latéral du poignet. Ce déplacement latéral permet de garder les doigts assez plats et ainsi de ne pas perdre le contact du clavier avec les pulpes de doigts. Ce contact intime de la main gauche avec les touches, sensation rassurante, permet d'assurer la main droite en lui donnant un point de repère. Elle s'en trouve ainsi libérée et peut alors exprimer son joyeux rebond. Une note est particulièrement importante à la main gauche, car elle doit justement vous servir de pivot pour tourner latéralement votre poignet. C'est le deuxième doigt, jouant le sibémol (2e croche, puis dernière croche). Pour bien assimiler ce geste, regardez votre main. Elle doit tourner de gauche à droite, en se servant de cet axe latéral. Lorsque vous jouez les deux mains ensemble, prenez conscience de cette différence dans les gestes de vos deux mains. Musicalement parlant, amenez la nuance, le soufflet aussi à la main gauche. Nuancez également avec elle.


Enfin, pensez rubato. Il est élégant de perdre un peu de temps "mettant en route" la mélodie. Faites sentir une sorte d'hésitation en commençant. En revanche, comme l'indique ce mot rubato qui signifie "dérober", reprenez ce temps que vous venez de "voler". Pressez un peu vers le centre de phrase, afin de récupérer le temps perdu et que la durée totale de celle-ci soit la même que si vous aviez joué également. Cela est l'un des sens également du rubato chopinesque.


MES. 9-12


MES. 9-12

Ce second thème ressemble à s'y méprendre au second thème de la Valse op. posth. 70 n°1 de Chopin, qui est dans la même tonalité de sol bémol majeur. Cherchez dans cette partition car la similitude vous amusera. Ici encore, analysez vos gestes. À la main droite, des gestes de bas en haut correspondent aux liaisons (legato), au silence (relevé), au point de détaché (coupé, ôté). À la main gauche, on trouvera une nouvelle opposition de gestes avec la main droite. Ne levez pas le poignet, conservez votre main et votre poignet sur une même ligne. Menez aussi la nuance avec la main gauche. Cherchez l'élégance, la spontanéité sans rigueur du rythme. Ne trouvez-vous pas que l'articulation suggère presque, malgré le rythme binaire, l'élan d'un thème de valse de Johann Strauss ?


MES. 25-28




MES. 25- 28

Ce passage doit être étudié en prenant conscience de sa logique et de sa symétrie. Dvorák écrit selon des groupes de quatre mesures répétées, qui font huit mesures. Une grande partie de notre travail consiste à faire à rebours son travail de compositeur, à voir les différences, puis à faire sentir à l'auditeur la façon dont se développe le motif. Faites entendre les césures, les respirations, tant avec le doigt qu'avec la pédale. La main droite, munie à la fois de points et d'une liaison, se situe entre le "vraiment lié" et le "trop détaché". Jouez-la avec une sorte de "louré", comme si elle était interprétée par un basson.

Quant à la main gauche, veillez à bien répéter les notes semblables. Mes. 25, rejouez le fa, qui est d'abord voix inférieure, confié au 2e doigt, puis il devient voix supérieure, joué aussi par le 2e doigt. Écoutez-vous. Laissez remonter la touche, ne la "collez pas". Si vous restez "englué" dans le fond des touches des notes semblables, votre main ne peut pas sentir l'empreinte de l'accord, ni la mémoriser.

Abonnez-vous
à Pianiste
Notre expert
Photo de l'expert Pianiste Magazine : Alexandre Sorel
Alexandre Sorel
Passionné par la pédagogie, professeur au Conservatoire de Gennevilliers, j’ai créé une collection intitulée « Comment jouer » (Ed. Symétrie). J’enregistre aujourd’hui le CD joint à Pianiste, choisis et commente les œuvres proposées. Je cherche sans cesse à jouer avec plus de sûreté – en quête de justice rendue à l’œuvre –, de beauté et d’émotion. Amoureux du génie de Chopin, je demeure convaincu, à l’instar de sa pensée, que « technique » et art de la déclamation musicale vont de pair. C’est pourquoi je ne cesse de m’interroger sur la technique et la musique elle-même, de mettre en pratique cette belle phrase de Schumann : « On n’a jamais fini d’apprendre. »...
Autres experts
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz