Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Pédagogie / Les conseils d'Alexandre Sorel / BACH : INVENTION À 2 VOIX EN LA MINEUR BWV 784
Pédagogie
Moyen

BACH : INVENTION À 2 VOIX EN LA MINEUR BWV 784

Par Alexandre Sorel / Samedi 25 janvier 2014 / Pianiste Magazine N°84 - JANVIER-FÉVRIER 2014
Agrandir l'image :
Diminuer la taille des caractères de l'article : BACH : INVENTION À 2 VOIX EN LA MINEUR BWV 784 Augmenter la taille des caractères de l'article : BACH : INVENTION À 2 VOIX EN LA MINEUR BWV 784 Imprimer l'article : BACH : INVENTION À 2 VOIX EN LA MINEUR BWV 784
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : BACH : INVENTION À 2 VOIX EN LA MINEUR BWV 784
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : BACH : INVENTION À 2 VOIX EN LA MINEUR BWV 784
Voter (0)
Bach poursuivit des objectifs explicitement pédagogiques en composant ces Inventions. Il les dédia aux jeunes musiciens et écrivit en exergue sur l’un de ses manuscrits : « Guide honnête, qui enseignera à ceux qui aiment le clavecin, et tout particulièrement à ceux qui désirent s’instruire, une méthode claire pour arriver à jouer proprement deux voix, puis (…) à exécuter correctement trois parties obligées. »

Notre première tâche est donc ici d’exécuter deux voix distinctes et de les rendre parfaitement indépendantes, comme si elles étaient jouées par deux instruments à part entière. Avant toute approche du clavier, apprenez à chanter chaque main séparément. Savoir chanter bien juste chaque son, avec une intonation nette et précise, est un préalable indispensable !

BACH INVENTION A 2 VOIES BWV 784


Mes. 1-2. Les doubles croches doivent être jouées liées et les croches, détachées (on dit aussi : « lourées » : depuis Glenn Gould, voir Pianiste n° 83, il est vrai, certains partis stylistiques un peu différents peuvent être pris, mais nous n’en tiendrons pas compte ici.).

Le phrasé commence, comme cela est le cas la plupart du temps chez Bach, sur la deuxième double croche de chaque temps. Débutez ce thème en veillant à ne pas mettre d’accent sur la première note (mi). Au contraire, sentez en vous la pulsation sur le silence (le quart de soupir), au moyen d’une sorte de contraction du diaphragme, comme si vous comptiez « un » ou si vous pensiez un vigoureux : « hum ! …» intérieurement. Imaginez que le mouvement musical a déjà démarré avant la première note. Attrapez-le au vol !

Puis, analysez bien l’écriture de Bach. Ce motif comporte nettement deux éléments, deux petits « mots musicaux » : l’élément A, en doubles croches, assez joyeux et aérien : mi, la, do, si / mi, si, ré, do (qui peut lui-même être divisé en deux fois quatre doubles croches) ; l’élément B, en croches et qui, par contraste, expose un côté un peu plus « paysan » : mi, sol#, mi, la… Ce deuxième élément se termine sur la première double croche de la deuxième mesure et l’inclut.

Apprenez d’abord à exécuter correctement ces petits phrasés placés dans la mesure au sein du thème principal. Voyez comment accentuer. La fin du premier élément (le do de la première croche) tombe sur le 3e temps. Mais il est aussi la terminaison du motif. Il ne faut donc pas l’appuyer ni l’écraser. Il en est de même pour le deuxième élément. Le la, (1re double croche de la 2e mes.) est une terminaison. Exercez ces sensations d’abord mains séparées, puis les deux mains ensemble. Appliquez ce travail à toute l’Invention.

MES. 3-6


Mes. 3-6. Toute exécution musicale est un voyage, un parcours au sein de l’espace des tonalités avec ses tensions et ses détentes, ses assises et ses suspensions. Ce voyage est le cœur d’une œuvre et il conditionne notre approche physique du morceau. Bach a exposé son motif en la mineur et, à la fin du la mesure 6, il aboutit sur un nouveau ton do majeur, (le ton relatif). Celui-ci est précédé d’une cadence parfaite : fa (IV) -> sol (V) -> do (I). Ce n’est qu’à ce moment seulement que vous devrez vraiment « expirer », vous poser provisoirement.
Auparavant, c’est tout votre corps et votre mental qui doivent sentir le voyage, l’attente et la suspension.

Ce parcours menant à la cadence se fait à travers des marches harmoniques. Apprenez par cœur les notes fondamentales de ces harmonies et leur succession : la-ré-sol-do, etc. Puis, lorsque vous jouez, pensez à ne pas poser ces degrés provisoires de l’aventure musicale. N’alourdissez pas votre jeu, cela est techniquement nécessaire.

Enfin étudiez aussi spécialement le rythme. Des syncopes interviennent tantôt à la main gauche, tantôt à la main droite. Ce sont les croches qui apparaissent sur une partie faible du temps et sont liées sur le temps suivant. Appuyez un peu ces syncopes. Cependant, il est tout aussi important de rétablir immédiatement à l’autre main la sensation de la pulsation. Sentez un discret appui sur la note qui suit immédiatement la syncope. Tout ce travail de réflexion sur le matériau musical aboutit à créer des sensations complexes.


Abonnez-vous
à Pianiste
Notre expert
Photo de l'expert Pianiste Magazine : Alexandre Sorel
Alexandre Sorel
Passionné par la pédagogie, professeur au Conservatoire de Gennevilliers, j’ai créé une collection intitulée « Comment jouer » (Ed. Symétrie). J’enregistre aujourd’hui le CD joint à Pianiste, choisis et commente les œuvres proposées. Je cherche sans cesse à jouer avec plus de sûreté – en quête de justice rendue à l’œuvre –, de beauté et d’émotion. Amoureux du génie de Chopin, je demeure convaincu, à l’instar de sa pensée, que « technique » et art de la déclamation musicale vont de pair. C’est pourquoi je ne cesse de m’interroger sur la technique et la musique elle-même, de mettre en pratique cette belle phrase de Schumann : « On n’a jamais fini d’apprendre. »...
Autres experts
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz