Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / / SÉLECTION CD : LES RARETÉS À DÉCOUVRIR

En bref

SÉLECTION CD : LES RARETÉS À DÉCOUVRIR

Par PIANISTE / Samedi 15 février 2014
Agrandir l'image :
Diminuer la taille des caractères de l'article : SÉLECTION CD : LES RARETÉS À DÉCOUVRIR Augmenter la taille des caractères de l'article : SÉLECTION CD : LES RARETÉS À DÉCOUVRIR Imprimer l'article : SÉLECTION CD : LES RARETÉS À DÉCOUVRIR
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : SÉLECTION CD : LES RARETÉS À DÉCOUVRIR
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : SÉLECTION CD : LES RARETÉS À DÉCOUVRIR
Voter (1)
Classique, musique du monde, contemporain… non curieux s’abstenir !

« Improvisations With Bashir »

Jozef Kapustka (piano), Bashir Faramarzi (santour), Pedrâm Khâvarzamini (tombak).
Dux 0942. 2012. 51’

Le santour persan, qui appartient à la famille des cithares, le tombak, instrument de percussion lui aussi provenant d’Iran, s’associent au piano pour créer une série d’improvisations. Elles réunissent, dans des harmonies inextricables, les traditions et cultures orientales, perses, arabes et occidentales. On songe parfois aux musiques hypnotiques de Gurdjieff et de Hartmann avec « ce côté répétitif mantriste » évoqué dans le livret. Inspirateur de ce programme, Jozef Kapustka, fait judicieusement alterner la prima voce entre tel ou tel instrument. D’autres caractéristiques plus étonnantes surgissent de cette musique, qui rappelle le raga indien ou, dans la pulsation de la dernière pièce, Baghdad Butterflies, les rythmes du Köln Concert de Keith Jarrett. Une découverte intéressante.
Luc Nevers

THÉODORE DOLHER


Theodor Döhler

(1814-1856)
Concerto pour piano op. 7. + Dreyschock : Morceau de concert op. 27. Salut à Vienne : Rondo brillant op. 32. Orchestre symphonique de Tasmanie, Howard Shelley (piano et dir.)
Hyperion CDA67950 (Abeille). 2012. 56’

Inlassable défricheur de partitions oubliées pour son instrument de prédilection, Howard Shelley nous propose de découvrir deux virtuoses du clavier, compositeurs d’œuvres clinquantes destinées à mettre en lumière leur virtuosité sur les scènes européennes. En témoignent ces opus animés par une verve superficielle et grandiloquente. Banal et prévisible sur le plan de l’orchestration, le Concerto op. 7 de Theodor Döhler exerce par intermittence un réel pouvoir de séduction, singulièrement dans les moments de rêverie et de délicatesse de l’Adagio somptueusement illuminés par la belle qualité de toucher du pianiste britannique. Les mouvements extrêmes sont traités avec un panache qui camoufle partiellement le prosaïsme de l’orchestration… mais dès que le piano s’éclipse, l’ennui se fait jour.
Les compositions d’Alexander Dreyschock (1818-1869) s’inscrivent dans la même lignée, destinées, elles aussi, à servir de faire-valoir à ce pianiste tchèque lors de ses multiples tournées à travers l’Europe. Desservi par un orchestre quelque peu raide, le déferlement théâtral des premières mesures du Morceau de concert op. 27 apparaît lourd et confus. Il tranche sur la légèreté avec laquelle Shelley entre en scène, prenant le contrôle des opérations avec assertivité. La variété des textures orchestrales qui soutiennent le Salut à Vienne atténue la grandiloquen­ce et la partie piano est domptée avec maestria, culminant dans un Rondo final dansant et débridé qui ravira les amateurs de prestidigitation éblouissante.
Jean-Noël Coucoureux

WITOLD LUTOSLAWSKI

Witold Lutoslawski
(1913-1994)
Sonate. Mélodies populaires. Bucoliques. Deux Études. Trois Pièces pour les jeunes. Invention.
Véronique Briel (piano)
Dux 0967. 2013. 58’

Du piano de Lutoslawski, on connaît avant tout les Variations sur un thème de Paganini dans leur version concertante, mais aussi à deux pianos, puis le Concerto pour piano dédié à Krystian Zimerman.
Disciple de Gabriel Tacchino, entre autres, Véronique Briel nous propose une anthologie du musicien polonais dont l’écriture évolua considérablement en presque sept décennies de compositions. La belle Sonate de 1934 baigne ainsi dans une fusion chaleureuse des timbres qui doit autant à Debussy qu’à Szymanowski et Rachmaninov.
Véronique Briel contraste différemment et avec finesse les Mélodies populaires aux lointains accents bartokiens. S’agit-il seulement de pièces pédagogiques ? Les deux Études qui datent elles aussi de l’époque de la Seconde Guerre mondiale sont d’une difficulté plus grande. Leur vélocité s’appuie encore sur un cadre debussyste, et le staccato de l’interprète est particulièrement habile. Elle exprime le caractère lapidaire et un brin sarcastique de ces pages. Les Cinq Bucoliques de 1952 reviennent aux inspirations populaires et enfantines tout comme les Trois Pièces pour les jeunes (1953), réminiscences de Prokofiev. Là encore, Véronique Briel trouve le ton et la respiration justes.
L’Invention (1968) aux harmonies fluctuantes fait songer à quelque pièce d’inspiration néoclassique teintée dans sa décantation de formules « à la Satie ». L’univers pianistique peu connu de Lutoslawski est attachant même s’il ne prétend pas rivaliser avec le répertoire majeur du compositeur, celui des grandes pièces symphoniques et concertantes.
Stéphane Friédérich

HEINO ELLER


Heino Eller

(1887-1970)
Sonate n°1. Moment intime. Pastorale. Nocturne. Vivace. Papillons. Six Pièces. Ballade.
Sten Lassmann (piano)
Toccata Classics TOCC0209. 2012. 1h06’

Formé à l’école Russe, Heino Eller fut l’un des fondateurs de la musique estonienne moderne, maniant avec précaution les honneurs soviétiques, mais apportant un renouveau extraordinaire à la culture des pays Baltes. Ses élèves furent, entre autres, Edouard Tubin et Arvo Pärt. Le quatrième volume de l’œuvre intégrale du compositeur estonien éditée par Toccata Classics offre six œuvres sur huit en création mondiale ! Cette anthologie débute par la Sonate n° 1 de 1920 et elle s’achève par la Ballade de 1955.
Les mélodies et les rythmes du folklore local sur lesquels il bâtit les thèmes de ses œuvres vocales et symphoniques sont inexistants dans la Sonate. On y entend davantage un Scriabine, teinté de Rachmaninov, voire de Schumann.
Il n’est pas sûr que la grande forme (40 minutes tout de même pour cette seule pièce !) soit idéale pour ce compositeur, beaucoup plus à l’aise dans les miniatures. Le piano y chante superbement comme la « Pastorale » au parfum presque français. L’interprète défend d’ailleurs mieux ce répertoire à l’instar du Nocturne à l’écriture modale épurée et d’une belle élégance. À l’opposé, Papillon pétille de vie comme une valse de Chopin… dissonante.
Les Six Pièces s’inspirent des danses folkloriques et ces pages charmantes dissimulent aussi une valeur pédagogique certaine. Enfin, la Ballade, aux ombres impressionnistes, réminiscence de Debussy et de Szymanowski, se déploie avec grandeur sous les doigts du pianiste estonien. Une sympathique découverte.
Stéphane Friédérich
Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz