Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Jeux concours
JEU-CONCOURS PHONON

JEU-CONCOURS PHONON

JOUEZ ET GAGNEZ : DEUX CASQUES PHONON SMB-02 D’UNE VALEUR UNITAIRE DE 360€ & ...
Tous les jeux-concours
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Pédagogie / Les conseils d'Alexandre Sorel / BEETHOVEN : ALEGRO DE LA SONATINE EN FA MAJ
Pédagogie
Moyen

BEETHOVEN : ALEGRO DE LA SONATINE EN FA MAJ

Par Alexandre Sorel / Mardi 4 mars 2014 / Pianiste Magazine N°85 - MARS-AVRIL 2014
Diminuer la taille des caractères de l'article : BEETHOVEN : ALEGRO DE LA SONATINE EN FA MAJ Augmenter la taille des caractères de l'article : BEETHOVEN : ALEGRO DE LA SONATINE EN FA MAJ Imprimer l'article : BEETHOVEN : ALEGRO DE LA SONATINE EN FA MAJ
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : BEETHOVEN : ALEGRO DE LA SONATINE EN FA MAJ
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : BEETHOVEN : ALEGRO DE LA SONATINE EN FA MAJ
Voter (0)

Cette sonatine de Beethoven est très connue, presque trop célèbre. Même si nous connaissons un morceau depuis longtemps, il faut en retrouver la fraîcheur initiale.


MES. 1-8

Commencez par étudier les mesures 1 à 8. Cette carrure, que l'on peut diviser en deux fois 4 mesures, est l'un des fondements de la musique dite classique. Il est utile d'examiner ce qu'elle contient, à la fois du point de vue du rythme, de l'harmonie, de la mélodie et des appuis.


Dans les mesures 1 à 8, la mélodie parcourt un premier chemin. Puis, elle se suspend provisoirement (juste après do, si bémol) sur un silence et une sorte de questionnement. Intégrez cela dans les sensations de vos mains, ainsi que tous les détails de l'articulation musicale, c'est-à-dire les notes liées et celles munies d'un point de détaché. Ce sont ces détails qui rendent le discours musical compréhensible et vivant. Appuyez l'appoggiature do (mesure 4) et relâchez bien le si bémol qui est sa résolution. Écoutez-vous afin de ressentir ces éléments sous vos doigts.


Les mesures 5 à 8 achèvent ce petit voyage en musique. Dès à présent, pensez l'harmonie.

Les mesures 1 et 2 contiennent l'accord de fa (tonique). C'est comme si le décor se mettait en place. Relaxez-vous bien vers le bas. Puis les mesures 3 et 4 procèdent de l'accord do-mi-sol-sib. Cette harmonie (que l'on appelle septième de dominante) ouvre la narration et débute alors le voyage musical. Jouez en allégeant votre toucher, comme si quelqu'un venait tirer vos bras vers le plafond. Mais, direz-vous : qu'en est-il alors des fa et des la, que l'on trouve dans la mesure 3 ? Elles sont ce que l'on appelle des notes de passage. Il ne faudra pas leur donner trop de poids ni d'importance, comme leur nom l'indique.


Les mesures 5 à 8 font le chemin inverse. La deuxième partie de la mélodie repart en ouverture harmonique et s'achève sur la tonique. Il est intéressant de voir que mélodie et harmonie ne changent pas en même temps, mais se chevauchent. Mozart, Beethoven et Haydn écrivent souvent leurs thèmes selon ce principe. On peut appeler cette alternance comme un « éloignement-retour » ou encore une « tension-détente ». C'est d'elle que dépendra la respiration de votre corps avec la musique.


Ce premier mouvement est accompagné par ce que l'on appelle des basses d'Alberti. Ce genre de figure est très fréquent dans la musique classique, notamment chez Mozart.


Travaillez votre main gauche seule jusqu'à la rendre parfaitement fluide. Balancez-la avec la mesure, en différenciant les temps forts et les temps faibles. Les basses ne doivent pas avoir toutes le même poids. Ne collez pas votre basse. Ramenez vos doigts extérieurs (ceux qui jouent les graves) vers le centre de la main. Refermez-la. Exercez vous aussi en écoutant uniquement les notes jouées par le pouce. Si vous ne les sentez pas sous votre doigt et ne les entendez pas, vous risquez de vous crisper. Il faut tout entendre, donc, tout savoir chanter !


MES. 12-13

Mesure 13, apparaît un si bécarre à la main gauche. Cette note est importante car elle fait moduler vers la tonalité de do majeur, cinq notes plus haut que le ton principal du morceau (fa majeur). Ressentez bien ce changement de couleur. Les grands compositeurs, avant de commencer à développer leur idée principale, modulent très souvent à ce ton, cinq notes plus haut (au ton de la dominante). Si vous apprenez ce schéma, cela enrichira votre oreille musicale, vous mémoriserez mieux ensuite et vous jouerez donc avec plus d'aisance.


Travaillez le reste de la pièce en cherchant les notes qui font moduler. Chantez-les, en cherchant où elles nous entraînent. La musique, c'est aussi l'art de raconter une histoire avec des paysages changeants. Il est beaucoup plus important de savoir quelles émotions, quelles couleurs l'on traverse grâce aux dièses et aux bémols, que d'examiner à la loupe les mouvements de nos doigts comme des pattes d'araignée !

Abonnez-vous
à Pianiste
Notre expert
Photo de l'expert Pianiste Magazine : Alexandre Sorel
Alexandre Sorel
Passionné par la pédagogie, professeur au Conservatoire de Gennevilliers, j’ai créé une collection intitulée « Comment jouer » (Ed. Symétrie). J’enregistre aujourd’hui le CD joint à Pianiste, choisis et commente les œuvres proposées. Je cherche sans cesse à jouer avec plus de sûreté – en quête de justice rendue à l’œuvre –, de beauté et d’émotion. Amoureux du génie de Chopin, je demeure convaincu, à l’instar de sa pensée, que « technique » et art de la déclamation musicale vont de pair. C’est pourquoi je ne cesse de m’interroger sur la technique et la musique elle-même, de mettre en pratique cette belle phrase de Schumann : « On n’a jamais fini d’apprendre. »...
Autres experts
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz