Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Jeux concours
JEU-CONCOURS DEUTSCHE GRAMMOPHON

JEU-CONCOURS DEUTSCHE GRAMMOPHON

JOUEZ ET GAGNEZ 4 COFFRETS MAURIZIO POLLINI, COMPLETE RECORDINGS ON DEUTSCHE ...
Tous les jeux-concours
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Pédagogie / Les conseils d'Alexandre Sorel / BEETHOVEN : RONDO DE LA SONATINE EN FA MAJ
Pédagogie
Moyen

BEETHOVEN : RONDO DE LA SONATINE EN FA MAJ

Par Alexandre Sorel / Mardi 4 mars 2014 / Pianiste Magazine N°85 - MARS-AVRIL 2014
Diminuer la taille des caractères de l'article : BEETHOVEN : RONDO DE LA SONATINE EN FA MAJ Augmenter la taille des caractères de l'article : BEETHOVEN : RONDO DE LA SONATINE EN FA MAJ Imprimer l'article : BEETHOVEN : RONDO DE LA SONATINE EN FA MAJ
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : BEETHOVEN : RONDO DE LA SONATINE EN FA MAJ
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : BEETHOVEN : RONDO DE LA SONATINE EN FA MAJ
Voter (0)

Un Rondo complète le mouvement de cette sonatine, qui ne comprend que deux mouvements.


MES. 1-8

Au début, le petit thème contient quatre voix bien distinctes. Cela ressemble à un « mini-quatuor » : basse, ténor, alto et soprano. Ici, la note la plus aiguë à la main droite est un fa qui se répète. La note la plus grave est également un fa. C'est donc au centre que se trouvent les deux voix qui bougent et qui sont par conséquent les plus intéressantes : l'alto et le ténor.


Commencez par bien chanter et vous mettre dans l'oreille l'intervalle entre l'alto et le ténor : la-do (pouce et 2e doigt) puis sol#-si bécarre (2e doigt et pouce). Cette dixième (tierce + octave) est un intervalle très consonant, doux à l'oreille. Puis, apprenez les détails du discours musical. Les liaisons au-dessus de la main gauche (le phrasé), les points de détaché sur la main droite. Ce morceau est joyeux. Ce sont ces signes qui vont donner son sens à la musique, son caractère joyeux ou triste, vif ou lent.


Tous ces détails doivent être appris dès le début de l'étude. En effet, si vous apprenez des erreurs ou des inexactitudes d'articulation, elles vont elles aussi se graver dans votre mémoire, tant physique qu'auditive. Apprenez donc tout de suite, en étudiant plus lentement, par petits bouts et en jouant musicalement.


MES. 21-27

Ici, c'est la main droite qui parle, en doubles croches. Comment développer vos doigts afin d'obtenir un joli son et ce qu'on appelle souvent – à tort ! – un jeu égal ? Par le phrasé et la nuance, en dessinant la courbe musicale.

Généralement, il faut jouer un peu plus fort en allant vers l'aigu, et diminuer en descendant.Visez les notes les plus aiguës.Jouez le do de la mesure 21 assez sonore, en tendant votre 5e doigt depuis le métacarpe. Lorsque vous redescendez si bécarre-la-sol-fa (avec 4e, 3e, 2e, pouce), détendez vos doigts. Écoutez-vous.

Faites de même dans la mesure 22. La phrase se hisse plus haut, vers le . Il faut donc jouer ce un peu plus fort que le do de la mesure d'avant. Dosez tous ces sommets sonores autant changeants que les pics des montagnes.

Abonnez-vous
à Pianiste
Notre expert
Photo de l'expert Pianiste Magazine : Alexandre Sorel
Alexandre Sorel
Passionné par la pédagogie, professeur au Conservatoire de Gennevilliers, j’ai créé une collection intitulée « Comment jouer » (Ed. Symétrie). J’enregistre aujourd’hui le CD joint à Pianiste, choisis et commente les œuvres proposées. Je cherche sans cesse à jouer avec plus de sûreté – en quête de justice rendue à l’œuvre –, de beauté et d’émotion. Amoureux du génie de Chopin, je demeure convaincu, à l’instar de sa pensée, que « technique » et art de la déclamation musicale vont de pair. C’est pourquoi je ne cesse de m’interroger sur la technique et la musique elle-même, de mettre en pratique cette belle phrase de Schumann : « On n’a jamais fini d’apprendre. »...
Autres experts
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz