Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Jeux concours
JEU-CONCOURS PHONON

JEU-CONCOURS PHONON

JOUEZ ET GAGNEZ : DEUX CASQUES PHONON SMB-02 D’UNE VALEUR UNITAIRE DE 360€ & ...
Tous les jeux-concours
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT

En bref

YAMAHA CLP-525

Par Bernard Désormières / Lundi 22 décembre 2014
Agrandir l'image :
Diminuer la taille des caractères de l'article : YAMAHA CLP-525 Augmenter la taille des caractères de l'article : YAMAHA CLP-525 Imprimer l'article : YAMAHA CLP-525
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : YAMAHA CLP-525
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : YAMAHA CLP-525
Voter (0)

Apparue au printemps 2014, la toute nouvelle série de claviers Yamaha Clavinova CLP-500 comprend un modèle de forme crapaud (CLP-565) et 5 modèles en forme de mini-pianos droits, les CLP-525, CLP-535, CLP-545 («Maestro» dans Pianiste n°88), CLP-575 et CLP-585 («Maestro» dans Pianiste n°89). Le modèle le plus économique, le CLP-525 que nous testons, ne comporte qu'une infime partie des innovations présentes sur les autres modèles de la série. Nous le positionnerions comme une évolution du modèle Yamaha Arius YDP-162 (sorti en 2013 et testé dans Pianiste n° 83).


Descriptif

Proposé dans trois finitions, dont le noir brillant (PE Polished Ebony), le CLP-525 est d'une forme classique à console, sans roulettes, de 85 cm de haut, surmonté d'un (trop) petit pupitre. Il comporte un couvre-clavier coulissant s'insérant dans le meuble. Son poids est de 43 ou 45 kg selon la finition. Le clavier ne disposant pas d'afficheur, le recours à la notice est nécessaire pour optimiser le rendu sonore et tirer profit des nombreux effets subtils et des fonctions usuelles (métronome, accord, transposition, réglage du toucher, etc.) intégrés à l'instrument. La polyphonie record de 256 notes ne se rencontre habituellement que sur les claviers haut de gamme. La mécanique est la nouvelle GH3 qui permet, selon le fabricant, un meilleur taux de répétition (+32%) des notes que la GH de l'ancien YDP-162.


Les touches sont plus lourdes dans le grave que dans l'aigu (Graded Hammer). Dix sonorités seulement sont intégrées par échantillonnage (Pure CF Sampling), dont celle de l'ancien grand queue Yamaha CFIIIS, mais pas celles du nouveau Yamaha CFX, fleuron de la marque, ni du Bösendorfer Impérial, qui sont pourtant présentes sur chacun des autres modèles de cette gamme. La puissance installée est de 2 x 20 W. Elle alimente deux haut-parleurs ovales de 12 x 6cm. La connectique, minimale, se résume à deux simples sorties casques, heureusement en gros Jack, et à une prise USB to Host pour connexion à un ordinateur. Une soixantaine de démos variées, dont 50 pianos, révèlent les capacités de l'instrument dans différents styles musicaux. L'alimentation se fait malheureusement via un adaptateur 220 V/16 V DC assez fragile.


Toucher et rendu sonore

D'une bonne ergonomie, le clavier est agréable au toucher, par la qualité du revêtement de ses touches, leur bon guidage latéral et une fermeté acceptable. Le réglage de la réponse en dynamique même sur «Hard» est encore trop limité. On aurait souhaité « Hard + ». Le rendu sonore est très similaire, tant au casque qu'en écoute amplifiée, à celui du YDP-162 : un excellent casque et une amplification décevante, malgré les corrections des réglages assez évolués comme « Intelligent Acoustic Control » (IAC), « Acoustic Optimizer » ou encore « String Resonance ».


Celui-ci laisse entrevoir quelques harmoniques, mais encore trop discrètes. La polyphonie record de 256 notes est sé-li curisante et n'offre aucune coupure de son dans un jeu très fourni en nombre de notes résonantes. Les pédales, bien placées et de bonne fermeté, sont très mal guidées latéralement. Si la pédale de droite Sustain ou Damper permet des effets de demi-pédale, bien perceptibles et facilement contrôlables, la pédale centrale Sostenuto ne délivre pas d'harmoniques, alors qu'elle a été créée à cet effet dans les pianos acoustiques.


Conclusion

Ce clavier numérique de salon est un instrument sérieux, de qualité, d'une bonne musicalité en écoute au casque et proposé à un prix très raisonnable. Il conviendra à des musiciens amateurs et même à des pianistes avancés dans leur entraînement quotidien, grâce à un clavier GH3, sensiblement plus performant que le GH, très fiable et éprouvé. L'absence de sorties ou d'entrées ligne ou auxiliaire, de prises Midi et de rythmes limitera toutefois son domaine d'utilisation. L'absence d'afficheur ne per mettra pas à un utilisateur novice d'agir facilement sur les paramètres de réglage, pourtant nombreux. Un bon clavier, mais assez dépouillé et sans prétention.


Prix : 1 400 euros

Importé par Yamaha Europe

Remerciements à Pianos Nebout

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz