Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Jeux concours
JEU-CONCOURS DEUTSCHE GRAMMOPHON

JEU-CONCOURS DEUTSCHE GRAMMOPHON

JOUEZ ET GAGNEZ 4 COFFRETS MAURIZIO POLLINI, COMPLETE RECORDINGS ON DEUTSCHE ...
Tous les jeux-concours
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Pédagogie / Les conseils d'Alexandre Sorel / BACH : PETIT PRÉLUDE BWV999
Pédagogie
Débutant

BACH : PETIT PRÉLUDE BWV999

Par Pianiste / Lundi 22 décembre 2014 / Pianiste Magazine N°90 - janvier-février 2015
Agrandir l'image :
Diminuer la taille des caractères de l'article : BACH : PETIT PRÉLUDE BWV999 Augmenter la taille des caractères de l'article : BACH : PETIT PRÉLUDE BWV999 Imprimer l'article : BACH : PETIT PRÉLUDE BWV999
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : BACH : PETIT PRÉLUDE BWV999
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : BACH : PETIT PRÉLUDE BWV999
Voter (0)

Ce petit Prélude de Bach est en ut mineur et il comprend trois bémols. Comprenez bien ce qu'est une tonalité : elle contribue au caractère du morceau, à sa couleur. Elle en est le « paysage » principal.


D'abord, pensez vos trois bémols à la clé (si bémol, mi bémol, la bémol).


Puis, suivez ces trois principes pour jouer ce morceau :

1. coupez nettement vos silences et contrôlez vos temps faibles ;

2. chantez les lignes mélodiques « cachées » qui permettent d'enchaîner les accords ;

3. écoutez les dissonances créées par les retards harmoniques et les notes de passage, qui « frottent » l'oreille et sont à l'origine de la saveur un peu épicée de ce morceau.


MES.1-9




Tout au long du Prélude, coupez avec précision vos silences sur le deuxième temps. Ôtez votre basse exactement en jouant la première double croche du deuxième temps à la main droite (jouée par le 3e doigt).

Respecter le rythme exact d'une œuvre est l'un des grands moyens d'expression musicale. De plus, si vous ne coupez pas nettement votre silence, votre corps risque de perdre la pulsation. Tout devient alors flou, imprécis. Enfin, le silence entre les notes est aussi de la musique.


MES.13-14


Quand on apprend un morceau, la première chose est de délimiter les accords, puis de sentir quelles sont les notes étrangères, celles qui créent des frottements et donnent aussi sa beauté à la musique. Une musique sans dissonance serait insipide et trop « sucrée ». Une musique seulement dissonante agresserait notre oreille.

Exemple mesure 13 : la première double croche jouée à la main droite (la bécarre avec le pouce) crée une forte dissonance avec le sol de la basse.


On l'appelle un « retard harmonique ». Faites sentir à votre auditeur que ce la crée une tension et que le sol de la mesure suivante nous soulage. Repérez tous ces retards et ces notes étrangères. Ils créent à eux seuls des lignes à suivre et à chanter car ils sont semés de loin en loin sur le chemin de la musique, à l'instar des cailloux du Petit Poucet. Autres exemples mesure 31 : le sol va au fa de la mesure 32 ; ou encore à la mesure 34, le la bécarre va au si bécarre, deuxième temps de la même mesure. Entourez ces notes sur la partition et chantez ces lignes.

Abonnez-vous
à Pianiste
Notre expert
Photo de l'expert Pianiste Magazine : Alexandre Sorel
Alexandre Sorel
Passionné par la pédagogie, professeur au Conservatoire de Gennevilliers, j’ai créé une collection intitulée « Comment jouer » (Ed. Symétrie). J’enregistre aujourd’hui le CD joint à Pianiste, choisis et commente les œuvres proposées. Je cherche sans cesse à jouer avec plus de sûreté – en quête de justice rendue à l’œuvre –, de beauté et d’émotion. Amoureux du génie de Chopin, je demeure convaincu, à l’instar de sa pensée, que « technique » et art de la déclamation musicale vont de pair. C’est pourquoi je ne cesse de m’interroger sur la technique et la musique elle-même, de mettre en pratique cette belle phrase de Schumann : « On n’a jamais fini d’apprendre. »...
Autres experts
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz