Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Jeux concours
JEU-CONCOURS DEUTSCHE GRAMMOPHON

JEU-CONCOURS DEUTSCHE GRAMMOPHON

JOUEZ ET GAGNEZ 4 COFFRETS MAURIZIO POLLINI, COMPLETE RECORDINGS ON DEUTSCHE ...
Tous les jeux-concours
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Disques, DVD / Classique / BACH / CLAIRE-MARIE LE GUAY

Chronique

BACH / CLAIRE-MARIE LE GUAY

Par Luc Nevers / Mardi 13 janvier 2015
Agrandir l'image :
Diminuer la taille des caractères de l'article : BACH / CLAIRE-MARIE LE GUAY Augmenter la taille des caractères de l'article : BACH / CLAIRE-MARIE LE GUAY Imprimer l'article : BACH / CLAIRE-MARIE LE GUAY
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : BACH / CLAIRE-MARIE LE GUAY
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : BACH / CLAIRE-MARIE LE GUAY
Voter (0)
Concerto italien BWV 971. Capriccio sur le départ du frère bien-aimé BWV 992. Sinfonia n°11 BWV 797. Partita n°1 BWV 825. Invention n°14 WV 785. Fantaisie chromatique et fugue BWV 903.
Claire-Marie Le Guay (piano)
.



On a beau savoir que Bach n’inventa aucune forme musicale, on reste à chaque fois émerveillé par la diversité des sources de son génie, qui opéra la synthèse des styles et des goûts de son temps. Claire-Marie Le Guay discerne le scintillement des sons venus des quatre coins de l’Europe. Elle organise son récit par des gestes amples, comme effleurant les mouvements d’une horlogerie intérieure dissimulée sous l’éloquence du chant (Andante du Concerto italien, Fantaisie Chromatique et Fugue).

Ce n’est pourtant pas une lecture « romantique » même si la sensibilité – on ose prétendre une féminité de jeu – s’attache moins à affirmer qu’à faire éclore les couleurs, sans contrainte, dans la pulsation du corps. D’ailleurs, l’humanité réjouissante du délicieux Capriccio sur le départ du frère bien-aimé est un pied de nez aux diktats musicologiques comme au moderniste arrogant. Mais pour atteindre une telle liberté de ton, une sincérité de respiration sans fléchissement, on devine le polissage du toucher, le « penser lointain ».

En effet, dans ce départ, le but à atteindre importe peu. Seul compte le voyage, ornementé de danse paysanne (allegro poco) et de clarté polyphonique (Fuga). Sinfonia et Invention sont comprises comme des ponctuations avant l’immense et humble Première Partita. L’italianité calme – l’Ombrie prend le pas sur la Venise baroque – exige doucement notre écoute attentive. Nul besoin de trop contraster ou de faire preuve d’une excessive complaisance. Il suffit de chanter.

Mirare MIR264. 2014. 58’

Lire aussi notre entretien avec Claire-Marie Le Guay.

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz