Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Pédagogie / Les conseils d'Alexandre Sorel / SCARLATTI : SONATE EN MI MAJEUR K.380
Pédagogie
Supérieur

SCARLATTI : SONATE EN MI MAJEUR K.380

Par Alexandre Sorel / Lundi 2 mars 2015 / Pianiste Magazine N°91 - mars-avril 2015
Diminuer la taille des caractères de l'article : SCARLATTI : SONATE EN MI MAJEUR K.380 Augmenter la taille des caractères de l'article : SCARLATTI : SONATE EN MI MAJEUR K.380 Imprimer l'article : SCARLATTI : SONATE EN MI MAJEUR K.380
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : SCARLATTI : SONATE EN MI MAJEUR K.380
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : SCARLATTI : SONATE EN MI MAJEUR K.380
Voter (0)

Cette Sonate est toute de finesse ciselée. Les sentiments qu'elle exprime sont raffinés. Le son doit être limpide et clair, la technique requiert légèreté et précision.


MES. 1-2


Faire entendre chaque note à l'auditeur consiste d'abord à être capable de les entendre vous-même. Exercez-vous à percevoir à l'oreille non seulement les rencontres de notes qui sont jouées ensemble, mais aussi entre une note qui est réellement jouée et une autre dont le son se prolonge. Dans le chant, au début, si-la-sol, la-sol, fa, il existe deux plans sonores. Afin que votre oreille perçoive ces deux voix à la fois, atténuez la voix inférieure (fa, si, mi, si) jouée comme suit : 3e doigt, pouce, 2e, et pouce. Relaxez les doigts qui jouent cette partie secondaire, relâchez-les au niveau du métacarpe. Sentez et écoutez.


MES. 9-11 Cette sonate a un caractère paisible. Efforcez-vous d'obtenir un tempo stable. Ce balancement « hypnotique » sera en lui-même d'un grand pouvoir expressif. L'auditeur s'y trouvera emporté et bercé comme dans un rêve. Mais, pour cela, pas une seule note ne doit être en retard ni en avance sur la pulsation. Exercez-vous à passer du motif principal pointé (mes. 7 et 8) aux gammes en doubles croches, sans toutefois presser ni ralentir. Contrôlez notamment vos notes qui tombent sur les temps faibles ! Rappelons que Dinu Lipatti y accordait une grande importance. À quelqu'un qui lui demandait quelle est la base de départ du travail d'un interprète, il répondit : « Elle consiste en quelques lois fondamentales. 1. Le solfège [... ] ; 2. l'appui sur les temps faibles... » Prenez le temps de « terminer » soigneusement les parties de musique qui vont vers l'intérieur des mains (vers le pouce). Aux mesures 9 et 11, n'avalez pas les quatre doubles croches du dernier temps. Nous avons souvent une fâcheuse tendance à presser les notes internes avant un déplacement, de peur d'arriver en retard sur ce qui vient ensuite.


Soignez les cadences. Scarlatti écrit, mesures9 et 11, une cadence parfaite (Ve degré -> Ier degré). Prenez le temps de jouer la résolution harmonique, d'expirer un peu sur la tonique mi à la basse. En revanche, la main droite joue la tierce de l'accord sol#. Cette note est moins « conclusive » que la fondamentale. Sentez la différence entre vos deux mains, « posez » un peu la basse, mais non la tierce à la main droite. Avec cette dernière, allez de l'avant.


MES. 12-14 Sons aigus. Dans la musique de Scarlatti, les sons aigus doivent bénéficier d'une lumière et d'une clarté particulières. Veillez à ne jamais les étouffer avec les graves. Faites entendre deux voix dans votre main droite. Tendez les doigts qui jouent les aigus et relaxez les doigts internes afin de les atténuer.


Dosez les parties accompagnantes. Mesures12 à 14, écoutez le contrechant à la partie d'alto, en blanches pointées jouée par le pouce droit : sol#, la#, si. Cette voix monte vers l'aigu. Nuancez-la. Ne commencez pas trop fort et « réchauffez » un peu en montant. Dosez son intensité par rapport à la voix du bas (mi, fa#, sol#).


MES. 9-14




MES. 19-25

Ce deuxième thème a un caractère presque « militaire ». Il faut à la fois lier et détacher. Usez du poids du bras, poignet un peu fixé (un poignet trop mou empêche de couler le poids). Versez le poids sur la partie la plus aiguë, avec votre 4e doigt de main droite ferme (imaginez une trompette) puis, mesure suivante, versez sur votre pouce de main gauche (imaginez un cor ou un basson). Conservez un tempo très stable car cela correspond au caractère de ce passage. Imaginez une marche de fantassins, avec tambours et trompettes. Contrôlez votre deuxième temps, pensez-le en avance et donnez-lui son impulsion, par une sorte de « rebond » du doigt.


Ne négligez pas les « terminaisons ». Pierre Sancan, qui fut un grand professeur, disait : « Un déplacement s'effectue toujours entre deux points : le départ et l'arrivée. Si vous voulez sentir l'espace entre des notes, écoutez et sentez-la dernière avant le saut, sinon vous le raterez. » Ici, mesures 20 et 21, pour que votre bras prenne l'habitude de la distance avec la basse, ne précipitez pas les trois dernières notes de la main gauche, ré-fa# avec la basse médium fa#.


MES. 51-56


C'est lors des changements de ton que notre mémoire est plus fragile. Ici, Scarlatti quitte brusquement le ton d'ut# mineur où il est arrivé, (mes. 52) par un ré bécarre à contretemps, cette harmonie très caractéristique que l'on nomme « napolitaine » (il s'agit du deuxième degré du ton, que l'on abaisse).

Réfléchissez à l'harmonie et éprouvez combien cela rend la musique plus nostalgique et plus triste, d'un seul coup. Cela survient à contretemps, ce qui rend ce tournant musical encore plus délicat à apprendre. Il en est de même mesure 54 avec l'apparition subite du sol bécarre (sol bécarre, également sixte napolitaine, de fa#, ton que Scarlatti quitte pour aller en si mineur). Ces volte-face tonales subites sont surprenantes. Si vous ne les sentez pas, vous vous [ tromperez toujours dans ce passage !


Détaillez les phrasés. Scarlatti a noté ici ses phrasés de façon précise. Regardez les points surmontés d'une liaison, au-dessus des notes. Il a notamment groupé la main gauche par deux temps. Coupez entre les phrases, même un court instant. Apprenez à vos mains à sentir l'indépendance des phrasés. Cela est essentiel pour l'auditeur comme pour votre mémoire auditive et physique.

Abonnez-vous
à Pianiste
Notre expert
Photo de l'expert Pianiste Magazine : Alexandre Sorel
Alexandre Sorel
Passionné par la pédagogie, professeur au Conservatoire de Gennevilliers, j’ai créé une collection intitulée « Comment jouer » (Ed. Symétrie). J’enregistre aujourd’hui le CD joint à Pianiste, choisis et commente les œuvres proposées. Je cherche sans cesse à jouer avec plus de sûreté – en quête de justice rendue à l’œuvre –, de beauté et d’émotion. Amoureux du génie de Chopin, je demeure convaincu, à l’instar de sa pensée, que « technique » et art de la déclamation musicale vont de pair. C’est pourquoi je ne cesse de m’interroger sur la technique et la musique elle-même, de mettre en pratique cette belle phrase de Schumann : « On n’a jamais fini d’apprendre. »...
Autres experts
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz