Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / Interprètes / ENTRETIEN AVEC RÉMI GENIET

En bref

ENTRETIEN AVEC RÉMI GENIET

Par Stéphane Friédérich / Lundi 2 mars 2015
Agrandir l'image :
© Jeanne Brost
Diminuer la taille des caractères de l'article : ENTRETIEN AVEC RÉMI GENIET Augmenter la taille des caractères de l'article : ENTRETIEN AVEC RÉMI GENIET Imprimer l'article : ENTRETIEN AVEC RÉMI GENIET
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : ENTRETIEN AVEC RÉMI GENIET
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : ENTRETIEN AVEC RÉMI GENIET
Voter (2)

Auréolé de nombreux prix, le jeune interprète enregistre, chez Mirare, son premier disque consacré à Bach (lire la chronique). Pianiste l'a rencontré à la sortie d'un récital donné à la Cité des congrès de Nantes, dans le cadre de la Folle Journée.


Vous venez d'interpréter Bach, votre premier disque lui est consacré... Il est rare qu'un pianiste choisisse ce compositeur, qui fait peur à tant de vos confrères...

Il se trouve que mes deux professeurs, Evgeni Koriolov, à la Musikhochschule de Hambourg, et Rena Shereshevskaya, à l'École normale de musique de Paris, ont conçu une grande partie de leur pédagogie autour de Bach. Mais, il est vrai que jouer Bach, c'est toujours risqué. Parce qu'il se situe à l'origine du piano et que, par conséquent, on se partage sa musique avec les interprètes baroques. Rude concurrence ! Toutefois, je me suis laissé dire que de grands clavecinistes adoraient aller écouter Sviatoslav Richter jouant Bach. Difficile de trouver une personnalité plus éloignée de l'interprétation baroque... Personnellement, j'ai écouté beaucoup de clavecinistes, certains inspirants pour l'ornementation, même si chez Bach, elle demeure beaucoup moins riche que pour les compositeurs français de la même époque. La musique de Bach n'est pourtant pas « neutre ». On ne peut la jouer avec des phrasés inappropriés, par exemple.


Parlez-nous du choix des œuvres...

Les quatre pièces forment les quatre points cardinaux de l'œuvre de Bach. Le Caprice sur le départ de son frère bien-aimé est probablement la seule partition « à programme » du compositeur. La Suite anglaise » exprime toute la dimension baroque avec sa riche ornementation. La Partita n°4 se compose de grands « blocs » autour des danses. Enfin, la Toccata est la pièce d'orgue fuguée de grande virtuosité.


Quelles éditions avez-vous choisi ?

Pour l'essentiel, Henle et Bärenreiter. J'ai choisi ainsi les ornementations qui me plaisaient chez l'une ou l'autre des éditions. Quelques différences subsistent. Je suis attaché aux éditions commentées.


Changez-vous de doigtés dans Bach ?

Cela m'arrive au gré du fonctionnement des trilles, par exemple.


Utilisez-vous la pédale dans cette musique ?

Mon apprentissage s'est fait sans pédale. Je suis moins catégorique aujourd'hui. L'expérience du concert et la diversité de l'acoustique des salles nous obligent à revoir nos certitudes.


Peut-on jouer d'autres compositeurs en même temps que Bach ?

Oui, et le résultat peut être intéressant. Bach et Chopin (les Préludes et les Études), cela fonctionne bien.


Vers quels répertoires allez-vous aujourd'hui ?

Ils sont très variés. Aujourd'hui, je présente des programmes Bach et Chopin. J'envisage de travailler des répertoires français (Ravel), et russe (Prokofiev). Il me faut aussi monter plusieurs concertos : Chopin, Schumann, Bartók, Saint-Saëns, Prokofiev... J'ai peu abordé la musique contemporaine. La musique de György Ligeti me fascine et je la place au même niveau d'intérêt que celle de Chopin. Pour ce qui est des projets de disque, j'avoue ne pas en avoir pour l'instant.


Quelles autres activités pratiquez-vous en dehors de la musique ?

Je lis beaucoup et je vois aussi des films, ce que je ne faisais pas avant d'arriver à Paris. Le cinéma est une source d'inspiration pour les musiciens. J'aime notamment les films russes, ceux de Tarkovski.

Propos recueillis par Stéphane Friédérich

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz