Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Pédagogie / Les conseils d'Alexandre Sorel / BRAHMS : KLAVIERSTÜCKE OP. 118 N°1
Pédagogie
Supérieur

BRAHMS : KLAVIERSTÜCKE OP. 118 N°1

Par Pianiste / Mardi 5 mai 2015 / Pianiste Magazine N°92 - mai-juin 2015
Diminuer la taille des caractères de l'article : BRAHMS : KLAVIERSTÜCKE OP. 118 N°1 Augmenter la taille des caractères de l'article : BRAHMS : KLAVIERSTÜCKE OP. 118 N°1 Imprimer l'article : BRAHMS : KLAVIERSTÜCKE OP. 118 N°1
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : BRAHMS : KLAVIERSTÜCKE OP. 118 N°1
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : BRAHMS : KLAVIERSTÜCKE OP. 118 N°1
Voter (0)

Ce premier Intermezzo en la mineur, est noté « Allegro non assai, ma molto appassionato ». Dans toute étude d’un morceau, il est essentiel de bien prendre conscience du caractère de l’œuvre. Lisez la biographie de Brahms par Claude Rostand (Brahms, Claude Rostand, Fayard/Les Indispensables de la musique). La lecture de la vie de ce génie vous aidera à saisir le sens profond de ces pièces. Voyons les termes que Brahms emploie ici : allegro signifie « allant, qui avance » ; « non assai » se traduit par « pas vite ». Quant à molto appassionato, il est inutile de traduire.


La coexistence de ces qualificatifs crée une difficulté d'interprétation. En effet, la plupart des pianistes peu expérimentés confondent la nuance (l'intensité du son) et le tempo (la vitesse du jeu). Souvent, la force de nos émotions tend à nous faire jouer vite, quand nous jouons fort. Nous avons tendance par exemple à accélérer dans un crescendo. C'est une erreur. Apprenez à jouer fort et passionné, mais sans presser, sans perdre le [ contrôle du temps de votre jeu.


MES 1-4


Rappelons que la clé technique d'un morceau se trouve dans la partition elle-même. C'est à partir du message musical que nous pouvons déduire le geste adéquat, la sensation à éprouver. Ici Brahms n'écrit qu'un seul f, et non ff.

Donc, pour commencer, n'écrasez pas votre jeu sous prétexte que le sentiment est passionné. Par ailleurs, voyez l'harmonie. Elle indique très tôt un accord de dominante de fa majeur : do-mi-sol-si bémol. C'est dire que la musique procède d'emblée d'une sorte de questionnement et non pas d'une réponse. En conséquence, ne cassez pas votre poignet vers le bas, ne descendez pas au-dessous de la ligne. Avant-bras-main, notamment à la main gauche qui exécute l'accompagnement par les croches.


Partie Ténor. Ne négligez jamais de jouer la partie de votre pouce gauche : nous avons souvent tendance à la précipiter malgré nous. Versez votre poids vers le do, deuxième temps et ne le pressez pas. Ramenez les doigts qui jouent les notes graves. Ne les collez pas. Mettez la pédale comme indiqué par Brahms. Écoutez-vous soigneusement pour attraper le do grave dans cette pédale. N'ôtez pas le doigt avant d'avoir redescendu le pied !


MES 11-13


Dans la musique de Brahms, les parties internes sont très importantes. Faites entendre la partie du milieu de la main droite. Elle dessine une ligne intéressante : fa (4e doigt), mi (3e), ré # (2e). Remarquez qu'elle descend et se déplace en mouvement contraire par rapport au chant principal qui s'élance vers l'aigu. Pensez les « directions des voix ». Comme nous l'avons vu dans les sonates de Scarlatti 2, cela nous aide pour apprendre.

Mesure 13 : Brahms phrase par un dessin de quatre notes, à cheval sur le temps : la-fa-ré-do... si, sol#-fa bécare, ré... Veillez à ne jamais presser les terminaisons de ces petites phrases. Entre chacune d'elles, effectuez une petite césure.

Abonnez-vous
à Pianiste
Notre expert
Photo de l'expert Pianiste Magazine : Alexandre Sorel
Alexandre Sorel
Passionné par la pédagogie, professeur au Conservatoire de Gennevilliers, j’ai créé une collection intitulée « Comment jouer » (Ed. Symétrie). J’enregistre aujourd’hui le CD joint à Pianiste, choisis et commente les œuvres proposées. Je cherche sans cesse à jouer avec plus de sûreté – en quête de justice rendue à l’œuvre –, de beauté et d’émotion. Amoureux du génie de Chopin, je demeure convaincu, à l’instar de sa pensée, que « technique » et art de la déclamation musicale vont de pair. C’est pourquoi je ne cesse de m’interroger sur la technique et la musique elle-même, de mettre en pratique cette belle phrase de Schumann : « On n’a jamais fini d’apprendre. »...
Autres experts
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz