Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / / MICHEL WIEVIORKA RÉENCHANTE LE MONDE

En bref

MICHEL WIEVIORKA RÉENCHANTE LE MONDE

Par Elsa Fottorino / Mardi 5 mai 2015
Agrandir l'image :
© Olivier Roller
Diminuer la taille des caractères de l'article : MICHEL WIEVIORKA RÉENCHANTE LE MONDE Augmenter la taille des caractères de l'article : MICHEL WIEVIORKA RÉENCHANTE LE MONDE Imprimer l'article : MICHEL WIEVIORKA RÉENCHANTE LE MONDE
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : MICHEL WIEVIORKA RÉENCHANTE LE MONDE
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : MICHEL WIEVIORKA RÉENCHANTE LE MONDE
Voter (0)

Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, le grand sociologue français évoque ses (rocambolesques) souvenirs pianistiques. Il publie "Retour au sens" (Robert Laffont).


Comment avez-vous débuté le piano ?

Je suis né en 1946 et, quand j'avais 6 ans, mon père pensait que son fils était un génie. Il fallait donc que j'apprenne le piano: il était impensable pour mes parents que la musique manque à mon éducation. Ils m'ont alors envoyé chez une enseignante un peu spéciale. Pendant les leçons, elle disposait un manche à balais dans mon dos pour me maintenir droit, des livres sous mes bras et des pièces de monnaie sur mes mains! Mon père a fini par s'en rendre compte et je n'ai jamais plus remis les pieds chez cette dame. Il s'est donc mis en quête d'un autre professeur et s'est adressé à l'un de ses amis, le père du pianiste Georges Pludermacher dont on connaît la carrière. C'est ainsi que je me suis retrouvé entre les mains de « Madame Olga », une pianiste russe qui avait été accompagnatrice au Bolchoï.


Quel souvenir gardez-vous de ce professeur ?

Elle employait des méthodes russes... il fallait travailler ! C'était une femme très exigeante, peut-être un peu trop pour moi, n'étant pas destiné à devenir professionnel. Il faut dire qu'elle donnait des cours à Georges Pludermacher et la comparaison n'était pas très flatteuse pour ma personne. Quand je partais en vacances, je lui envoyais toujours une carte postale. Je l'adressais à « Madame Piano » et elle arrivait toujours à destination. J'ai dû travailler avec elle jusqu'à mes 12 ou 13 ans. C'était une femme exceptionnelle et je ne garde que de bons souvenirs. Bien qu'une fois, la trouvant un peu raide, je lui ai dit : « merde ». Cette injure inacceptable a donné lieu à un épisode très dramatique qui me fait sourire aujourd'hui. Je garde d'elle un souvenir très ému.


Avez-vous continué le piano ?

J'ai déménagé vers l'âge de 13 ans et j'ai donc à nouveau changé de professeur. J'ai suivi des cours avec la claveciniste Françoise Petit. Elle était beaucoup moins exigeante et m'a ouvert de nouveaux horizons. J'ai ainsi découvert des compositeurs méconnus et je me suis initié à l'univers de la musique baroque. Mais ma carrière s'est arrêtée là. À l'adolescence, les copains, le vélo, le foot, les filles me semblaient beaucoup plus importants ! C'est alors que j'ai pratiquement arrêté de jouer du piano.


Cela ne vous manquait pas ?

J'ai toujours conservé un intérêt pour l'instrument et j'en ai joué épisodiquement. Quand j'ai eu une trentaine d'années, j'ai même acheté un quart-de-queue Gaveau en tombant sur une petite annonce. Il possédait une très belle sonorité mais il y avait des travaux à faire. Un de mes amis pianiste m'a mis en contact avec un vieux monsieur pour le remettre en état. Et dès qu'il a découvert l'instrument, avant même de l'avoir examiné, il s'est exclamé: « c'est un Gabriel Gaveau ! » Visiblement, il estampillait ses pianos préférés et après, examen de l'instrument, l'accordeur a découvert que son nom était gravé dans la fonte. Mon Gabriel Gaveau est désormais chez ma fille de 27 ans qui étudie le piano.


Quel est votre répertoire favori?

Je suis plutôt vieux jeu. Je peine à aller au-delà de Liszt et Brahms. J'adorerais interpréter la Sonate «Pathétique» de Beethoven. Mais aujourd'hui, je ne joue plus du tout. Ma vie professionnelle est très active et mes plages de temps sont consacrées à d'autres choses. Je parviens tout de même à me rendre sept ou huit fois par an au concert. J'aime la musique mais je ne peux pas dire que j'en écoute énormément. Je suis sociologue et je regarde les choses à travers ce prisme.


Justement, quel regard portez-vous sur cette discipline en tant que sociologue ?

On définit trop souvent la modernité comme le triomphe de la raison qui récuse toute passion, car elle considérée comme dangereuse. Or, la modernité réside au contraire dans la réconciliation de ces deux aspects de l'existence. Les êtres humains ne sont pas clivés. C'est pourquoi les sciences sociales ont intérêt à établir le dialogue avec les artistes. Nous organisons d'ailleurs un colloque en mai 2016 à la Philharmonie de Paris sur le thème « Recréer le monde ». Il s'agit de faire dialoguer les artistes et les chercheurs en sciences sociales. Les musiciens ont quelque chose à me faire comprendre du monde dans lequel je vis. La société aujourd'hui manque de repères. C'est l'idée que je développe dans mon livre Retour au sens. Nous avons besoin de réenchanter les valeurs universelles.


Propos recueillis par Elsa Fottorino

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz