Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Pédagogie / Les conseils d'Alexandre Sorel / LEMOINE : ÉTUDE OP. 37 N° 26
Pédagogie
Débutant

LEMOINE : ÉTUDE OP. 37 N° 26

Par Alexandre Sorel / Vendredi 26 juin 2015 / Pianiste Magazine N°93 - Juillet-août 2015
Diminuer la taille des caractères de l'article : LEMOINE : ÉTUDE OP. 37 N° 26 Augmenter la taille des caractères de l'article : LEMOINE : ÉTUDE OP. 37 N° 26 Imprimer l'article : LEMOINE : ÉTUDE OP. 37 N° 26
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : LEMOINE : ÉTUDE OP. 37 N° 26
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : LEMOINE : ÉTUDE OP. 37 N° 26
Voter (0)

Chacun connaît aujourd'hui les éditions Musicales Lemoine, mais plus rares sont ceux qui connaissent l'œuvre du compositeur Henry Lemoine. Nous proposons aujourd'hui une pièce agréable et bien écrite par cet auteur, qui fut un élève d'Anton Reicha, lui-même contemporain de Beethoven.


MES. 1-8

Le « balancement » du rythme est écrit en tête de morceau: mouvement de valse. Nous sommes donc à trois temps. Connaître le solfège ne suffit pas. En jouant vous-même, vous devez surtout faire sentir à votre auditeur ce balancement musical à trois temps. La vraie musique est comme la vie. Elle bouge, elle respire. Or, ce qui fait balancer la musique dans une valse, c'est d'abord la différence entre le temps fort (le premier) et les autres temps, qui doivent être un peu plus légers. Bien sûr, il y a mille exceptions à cette règle et les grands compositeurs comme Mozart, Chopin et même Johann Strauss s'amusent à la contourner. Elle est tout de même une base de départ.


Commencez par compter : « Une, deux, trois ». Savoir compter ne sert à rien si l'on n'en fait rien ! En revanche, cela est utile pour sentir où vous en êtes de la mesure, pour ne pas vous perdre et éprouver où vous devez jouer le temps fort.


Pour peser dans le premier temps, tombez avec le poids de votre main. Auparavant, sentez votre main suspendue et allégée car le premier sol est une anacrouse (ce n'est qu'un élan). Cherchez à dessiner une vague sonore en usant du geste de votre poignet.


Main gauche. Dans tous les morceaux que vous jouez, faites sentir le balancement musical non seulement avec votre main droite, mais aussi avec votre main gauche. Cela est très important. Ici l'auteur a écrit une note longue sur le premier temps (noire pointée tenue). Projetez le son de cette tierce car les notes doivent durer pendant que vous jouez les autres en dessous.


Mesure 7, sur le f, faites sonner la partie du milieu dans la main gauche (ré-do-si). N'écrasez pas cet accord de sol car on le nomme la dominante. Il indique une étape de l'histoire musicale.


MES. 16-20


Ici encore, la main gauche détient le « pouls » rythmique de votre jeu. Pesez dans la noire pointée, puis allégez le poids des 2e et 3e temps. Gestes de la main droite. Pour que votre musique soit belle et balancée, maintenez votre poignet très souple.


1. Tombez de la main dans le ré du premier temps.
2. Laissez votre main s'alléger sur les 2e et 3e temps.
3. De nouveau, descendez sur le fa # au 1er temps de la mesure 18. Attention, cela n'est pas évident ! Pourquoi ? Parce que ce fa # est une touche noire du piano, « en hauteur » par rapport aux touches blanches. Ce n'est pas facile de redescendre sur une touche « haute » ! Sentez-le. Pour y arriver, relevez bien la main sur les notes qui précèdent. Les dernières notes sont détachées par un point (do aigu et mi). Allégez et laissez votre main remonter toute seule, poignet « débloqué ». C'est le désir de jouer une belle musique qui nous indique les bons gestes et c'est cela qui donne une bonne technique et rend le jeu facile.
Abonnez-vous
à Pianiste
Notre expert
Photo de l'expert Pianiste Magazine : Alexandre Sorel
Alexandre Sorel
Passionné par la pédagogie, professeur au Conservatoire de Gennevilliers, j’ai créé une collection intitulée « Comment jouer » (Ed. Symétrie). J’enregistre aujourd’hui le CD joint à Pianiste, choisis et commente les œuvres proposées. Je cherche sans cesse à jouer avec plus de sûreté – en quête de justice rendue à l’œuvre –, de beauté et d’émotion. Amoureux du génie de Chopin, je demeure convaincu, à l’instar de sa pensée, que « technique » et art de la déclamation musicale vont de pair. C’est pourquoi je ne cesse de m’interroger sur la technique et la musique elle-même, de mettre en pratique cette belle phrase de Schumann : « On n’a jamais fini d’apprendre. »...
Autres experts
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz