Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / Interprètes / NIKOLAÏ LUGANSKY - « Rachmaninov et Liszt : deux êtres solitaires »

Entretien

NIKOLAÏ LUGANSKY - « Rachmaninov et Liszt : deux êtres solitaires »

Par Stéphane Friédérich / Mardi 27 mars 2012
Agrandir l'image :
© Naïve
Diminuer la taille des caractères de l'article : NIKOLAÏ LUGANSKY - « Rachmaninov et Liszt : deux êtres solitaires » Augmenter la taille des caractères de l'article : NIKOLAÏ LUGANSKY - « Rachmaninov et Liszt : deux êtres solitaires » Imprimer l'article : NIKOLAÏ LUGANSKY - « Rachmaninov et Liszt : deux êtres solitaires »
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : NIKOLAÏ LUGANSKY - « Rachmaninov et Liszt : deux êtres solitaires »
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : NIKOLAÏ LUGANSKY - « Rachmaninov et Liszt : deux êtres solitaires »
Voter (0)

De qui Rachmaninov serait-il le fils spirituel ?

Rachmaninov n’est pas un musicien « révolutionnaire ». Il peut être décrit comme un conser­vateur sans que cela soit d’ailleurs péjoratif. Il est le « fils spirituel » des romantiques : Chopin, Liszt, Schumann… Et parce qu’il emploie toute la technique du piano, il peut paraître plus proche de Liszt. Mais Rachmaninov composait ses propres programmes de concertiste avec des œuvres de tous les compositeurs que je viens de citer. Ajoutons aussi Beethoven, Brahms… et Tchaïkovski, bien que ce dernier ne fût pas un grand pianiste.


Ressentez-vous des points de convergence autres chez Liszt et Rachmaninov…

Les religions orthodoxe et catholique ont une importance considérable dans leur œuvre. Rachmaninov était quelqu’un à la fois d’introverti, mais aussi de profondément ironique. Liszt était, du moins dans la première partie de sa vie, un artiste de scène, une idole, avant qu’il ne se consacre qu’à la composition. Tous deux ont

été à la fois les maîtres de la technique de leur temps et des êtres solitaires.


Les témoignages de Rachmaninov au piano révèlent un interprète pudique, presque froid…

Si vous écoutez son Second Concerto pour piano, le plus rapide de la discographie, peut-être est-ce le cas. Mais si vous l’écoutez dans les Premier et Quatrième Concertos, vous serez surpris certes par la rapidité et la rigueur du jeu, mais aussi par la force de l’expression. C’est un toucher aristocratique, anti-sentimental. Dans

le Quatrième Concerto, certaines phrases ne peuvent pas être jouées de manière plus sensible et chaleureuse. Aujourd’hui, on juge aussi en fonction de tempos plus lents car les salles sont devenues plus grandes et, par conséquent, les pianos plus « lourds ».


Estimez-vous que l’œuvre pour piano de Rachmaninov est supérieure à celle pour orchestre ?

Revenons à notre comparaison entre Liszt et Rachmaninov. Malgré d’indéniables chefs-d’œuvre comme

la Faust-Symphonie, le premier compose certainement mieux pour le piano que pour l’orchestre. Chez Rachmaninov, les deux répertoires sont d’une qualité comparable. La première version de son Premier Concerto n’a rien à voir avec la révision tardive. Son écriture pour orchestre était devenue entretemps d’une virtuosité extraordinaire. Le piano de Rachmaninov est souvent orchestral.


À quel âge avez-vous joué du Rachmaninov ?

Je suis entré à l’École centrale spéciale de Moscou à l’âge de 7 ans. Mon professeur, Tatiana Kestner était une élève d’Alexander Goldenweiser. Elle avait débuté en 1934 et avait formé des pianistes comme Nikolai Petrov, Andrei Gavrilov… Je la rencontrai en 1979. Sa pédagogie était classique. On commençait par Bach, puis Haydn, Mozart, Czerny, Chopin, Moszkowski… C’était l’enseignement qu’avait reçu Rachmaninov lui-même. Elle nous donnait les bases. Je n’ai pas joué du Rachmaninov avant l’âge de 12 ans. Je me rappelle de deux Études-Tableaux op. 33 n° 5 et op. 39 n° 2.


Qu’en avez-vous retiré sur le plan pédagogique et musical ?

Il représente la liberté de la sonorité, donc celle du corps. Mais, il faut être très fort. On doit jouer parfaitement

du piano et donc avoir assimilé les Préludes et les Études de Chopin. Pour Kestner, c’était évident. Rachmaninov ne pouvait être joué qu’après un long processus allant de l’acquisition du contrepoint (Bach) à l’ouverture de la main chez l’adolescent, parce que son piano fait appel à de très grands écarts.


Comment ressentez-vous les quatre piliers de la musique russe du xxe siècle : Stravinsky, Prokofiev, Rachmaninov et Chostakovitch ?

Les trois premiers sont des émigrés russes. Mais, je pense qu’il y a beaucoup plus de choses qui les distinguent que d’éléments qui les rapprochent. En tant que Russe et pianiste, je ne suis pas objectif. Chostakovitch est un immense musicien, mais je ne mets pas son répertoire pour le piano au premier rang de sa production. Pour les Russes, Prokofiev est un exemple intéressant

de musicien très rare. Un musicien d’une énergie folle, qui se console lui-même et pour lequel la mort n’existe pas. Pouchkine était comme cela. L’optimiste, c’est assez rare en Russie… Stravinsky représentait le prototype

du Russe pragmatique, sachant aussi bien gagner de l’argent que renouveler son répertoire de manière radicale. Enfin, Rachmaninov. Pour moi, il représente tout simplement la Russie.

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz