Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Disques, DVD / Classique / PAUL DUKAS / HERVÉ BILLAUT

Chronique

PAUL DUKAS / HERVÉ BILLAUT

Par Jacques Bonnaure / Vendredi 26 juin 2015
Agrandir l'image :
Diminuer la taille des caractères de l'article : PAUL DUKAS / HERVÉ BILLAUT Augmenter la taille des caractères de l'article : PAUL DUKAS / HERVÉ BILLAUT Imprimer l'article : PAUL DUKAS / HERVÉ BILLAUT
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : PAUL DUKAS / HERVÉ BILLAUT
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : PAUL DUKAS / HERVÉ BILLAUT
Voter (2)

Sonate en mi bémol mineur. Variations, Interlude et Finale sur un thème de Rameau. La plainte, au loin, du faune. Prélude élégiaque.



Dukas semble avoir adapté son œuvre pour piano au CD. L'intégrale compte environ 70 minutes et comprend deux grands chefs-d'œuvre, la Sonate et les Variations, et deux pièces brèves d'une grande beauté qui résument bien l'esthétique exigeante de l'auteur. La Plainte, au loin, du faune est en quelque sorte le « tombeau » de Debussy ; le prélude élégiaque un hommage à Haydn. En dépit de sa difficulté et de son intimidante longueur, la Sonate a déjà connu une dizaine d'enregistrements, certains quasiment historiques ! Hervé Billaut en met en évidence l'aspect post-beethovénien, par la rigueur de la construction, par la dynamique et la ferme conduite des développements. Trois des quatre mouvements sont en effet d'immenses arches dans lesquelles l'interprète ne doit pas s'égarer ni perdre l'auditeur. Or, ces parcours sont ici tout à fait clairs et cohérents, mais le romantisme foncier de l'oeuvre n'est pas négligé.


Ces qualités valent aussi dans les Variations, Interlude et Finale sur un thème de Rameau, le plus souvent couplées avec la Sonate, et dont la grande Yvonne Lefébure fut la première interprète au disque. Ici, Dukas exalte la musique française en utilisant la technique de la grande variation... à l'allemande ! Comme dans la Sonate, Hervé Billaut agit en architecte mais un architecte sensible aux changements de lumière (lire encadré page 68). Une belle réalisation qui marquera le cent-cinquantième anniversaire d'un compositeur secret et somme toute méconnu. Lire notre entretien avec Hervé Billaut.


Hervé Billaut (piano) Mirare MIR 242. 2013. 1 h 11'

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz