Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / Évènements / BEL-AIR : "EN MUSIQUE IL N'Y A PAS DE PLACE POUR LE CONFORT"

BEL-AIR : "EN MUSIQUE IL N'Y A PAS DE PLACE POUR LE CONFORT"

Par Camille Arcache / Lundi 19 octobre 2015
Agrandir l'image : Jean Rondeau
Jean Rondeau © Edouard Bressy/Erato
Diminuer la taille des caractères de l'article : BEL-AIR : \ Augmenter la taille des caractères de l'article : BEL-AIR : \ Imprimer l'article : BEL-AIR : \
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : BEL-AIR : \
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : BEL-AIR : \
Voter (0)
©©

Le 26 septembre, Jean Rondeau jouait des œuvres de Bach et Scarlatti au clavecin, à l’occasion du Bel-Air Claviers Festival. Pianiste l’a rencontré après son récital. Cheveux hirsutes, jean et chemise : fidèle à lui-même, il veut casser le rituel du concert …


Pourquoi Bach et Scarlatti ?

Pour plusieurs raisons. Leur musique est d’abord très différente : Bach était un visionnaire, alors que Scarlatti a révolutionné la musique de son temps. J’aime ce contraste d’un point de vue conceptuel. Autrement, je les ai associés pour une question de forme. Pour moi, ce sont deux compositeurs savent exprimer la liberté à partir des contraintes formelles. Scarlatti a écrit plus de 550 sonates pour clavecin, qui, sauf à de rares exceptions près, ont la même forme : A.A.B.B.. Bach utilisait des formes plus développées, mais tout aussi contraignantes. C’est quelque chose que j’apprécie dans la vie : créer la liberté de la contrainte.


Votre choix s’explique peut être aussi par le contraste entre la virtuosité de l’œuvre de Scarlatti et l’expressivité de celle de Bach…


Détrompez-vous ! On associe souvent Scarlatti exclusivement à de la virtuosité… c’est pour cela que sur les six sonates que j’ai joué, deux uniquement sont virtuoses. Les quatre autres sont adagio ou andante. La vitesse chez Scarlatti est grisante, mais j’aime la profondeur des mouvements lents.


Ce qui était surprenant ce matin, c’était la réaction du public : les enfants parlaient, et les spectateurs parfois s’amusaient des espiègleries de votre jeu... Cela ne vous a pas dérangé ?

Au contraire, cela m’a fait plaisir ! Je ne cherche jamais à faire des effets quand je joue, juste à transmettre les émotions que contient la musique. Quand les gens ont une écoute simple, ils réagissent simplement.



Chantal Moiroud © Chantal Moiroud


C’est comme cela que vous avez senti l’écoute ce matin, « simple »?

Oui, le public était réceptif et détendu. C’est peut être aussi dû à l’horaire... Le matin, il n’y a pas le rituel du concert en soirée. Il y a eu de très beaux moments de silence aussi. C’est là que je sens le public venir avec moi. Chacun éprouve l’émotion différemment. Il y a un phénomène « grégaire » simple, et beau à la fois.

Vous cultiviez de grands moments de silence entre les morceaux et les phrasés… Quelle est la place de celui-ci dans votre musique ?

Il est essentiel dans mon questionnement sur la musique, et dans mon jeu. Le silence n’est pas le « non-bruit ». Au clavecin, nous n’avons pas de pédale pour tenir le son : l’expression se décèle précisément entre les mots, dans le silence et le geste. Il y a cette incroyable phrase de Miles Davis qui dit que « La véritable musique c’est le silence, les notes ne font qu’encadrer ce silence ».


Impossible donc d’être insincère en musique…

Exactement. Et pour moi, c’est aussi ça l’art : arriver à un point où l’on se comprend sans les mots. La modestie élève.


En concert, votre attitude peut paraître désinvolte…

Je suis ainsi ! Et puis le musicien baroque, contrairement au musicien classique, n’a pas connu la queue de pie...


Quand on vous entend jouer, on entend un parti pris musical : le son est franc, parfois au détriment de quelques nuances… Cherchez-vous à créer à tout prix votre « signature » ?

Non, c’est être franc. Je donne tout ce que je peux au public. C’est pour cela que je m’écoute tout le temps.


Que voulez-vous dire par là ?

J’estime que le concert n’est pas un aboutissement, mais n’est qu’un élément de ma vie. Je ne « m’oublie pas » quand je joue, car je suis responsable de ce produis. S’écouter, c’est se connaître.


N’est-ce pas une manière de se brider, d’éviter de prendre des risques ?

Pas du tout ! La musique n’existe que quand elle est exécutée, même si on a beaucoup travaillé avant. Sans risque, pas de jeu. En musique il n’y a pas de place pour le confort.


C.A.


Pour plus d'informations :

www.rencontresbelair.com


Au programme :
Jean Rondeau - 26 septembre - Musée des Beaux-Arts
BACH-SCARLATTI, MARIAGE À L’ITALIENNE

Johann-Sebastian BACH
Prélude extrait de la suite en do mineur
Chaconne extraite de la Partita pour violon seul n°2
Concerto dans le goût italien en fa majeur

Domenico SCARLATTI
Sonata : K. 213 ré mineur Andante - K. 119 ré majaur Allegro - K. 208 la majeur Adagio -K. 175, la mineur Allegro -K. 132 do majeur Cantabile -K. 481 fa mineur Andante cantabile


Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz