Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / Évènements / JEANNIE LONGO : LA PETITE REINE DU PIANO

JEANNIE LONGO : LA PETITE REINE DU PIANO

Par Elsa Fottorino / Mardi 26 avril 2016
Agrandir l'image : Jeannie Longo
Jeannie Longo © Patrick Othoniel/JDD-GAMMA
Diminuer la taille des caractères de l'article : JEANNIE LONGO : LA PETITE REINE DU PIANO Augmenter la taille des caractères de l'article : JEANNIE LONGO : LA PETITE REINE DU PIANO Imprimer l'article : JEANNIE LONGO : LA PETITE REINE DU PIANO
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : JEANNIE LONGO : LA PETITE REINE DU PIANO
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : JEANNIE LONGO : LA PETITE REINE DU PIANO
Voter (1)

La légende du cyclisme féminin pratique depuis toujours une autre discipline à haut niveau : le piano, sa première passion avant le vélo. Rencontre avec une championne qui n’a pas que la tête dans le guidon.



Le vélo et le piano, n’est-ce pas un drôle de mélange ?

Dès l’enfance, j’ai baigné dans la musique classique, car ma mère était pianiste amateur. C’est elle qui m’a initiée à cet instrument. J’ai tout de suite accroché. Mais cela déplaisait à la petite fille que j’étais d’être entraînée par sa mère. J’ai donc pris des cours particuliers avec une dame qui habitait en Haute-Savoie, car le conservatoire d’Annecy était trop loin.


Quel souvenir gardez-vous de votre apprentissage ?

Très bon ! Mon professeur ne m’a pas du tout « saoulée » avec le solfège. Elle était plutôt une adepte de la théorie appliquée. J’étais une élève assi­due et studieuse. Je prenais une à deux heures de cours par semaine et je pratiquais le piano quotidiennement. À cette époque, j’étais très occupée, car je courais aussi à ski. De 13 à 17 ans, j’ai participé à un concours international de piano destiné aux élèves de professeurs ­indépendants, organisé à Besançon. Cela représentait beaucoup de travail. Le programme était dense.


Déjà la compétition…

Les concours de piano m’ont traumatisée ! J’avais toujours les mains froides ou moites. En plus, les épreuves se déroulaient sur un piano à queue, et je n’en avais pas chez moi. J’étais toujours extrêmement tendue. Je me rappelle le trac fou que j’ai ressenti avant de jouer La Leggierezza de Liszt. En sport, dans des conditions semblables, j’arrivais à donner le meilleur de moi-même. Mais, devant un clavier, je perdais tous mes moyens. Pourtant, je rêvais d’être concertiste, rien que ça !



Suite dans le nouveau numéro de Pianiste (n°98)


Propos recueillis par Elsa Fottorino




Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz