Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Jeux concours
JEU-CONCOURS DEUTSCHE GRAMMOPHON

JEU-CONCOURS DEUTSCHE GRAMMOPHON

JOUEZ ET GAGNEZ 4 COFFRETS MAURIZIO POLLINI, COMPLETE RECORDINGS ON DEUTSCHE ...
Tous les jeux-concours
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / Évènements / LUCAS DEBARGUE : LA REVELATION

LUCAS DEBARGUE : LA REVELATION

Par Stéphane Friédérich / Mercredi 27 avril 2016
Agrandir l'image : Lucas Debargue
Lucas Debargue © FELIX BROEDE/SONY MUSIC
Diminuer la taille des caractères de l'article : LUCAS DEBARGUE : LA REVELATION Augmenter la taille des caractères de l'article : LUCAS DEBARGUE : LA REVELATION Imprimer l'article : LUCAS DEBARGUE : LA REVELATION
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : LUCAS DEBARGUE : LA REVELATION
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : LUCAS DEBARGUE : LA REVELATION
Voter (1)

Il n’a décroché « que » le 4e Prix du Concours Tchaïkovski, et pourtant il a éclipsé le nom des trois premiers lauréats. En juillet dernier, le cœur du public russe a chaviré au rythme des éblouissantes interprétations du jeune prodige de 25 ans, inconnu jusque-là des professionnels et des mélomanes. Depuis, sous les feux des projecteurs, il est invité par les plus prestigieux festivals, enchaîne récitals et interviews, et sort son premier disque consacré à Scarlatti, Liszt, Chopin et Ravel. Rencontre.



Voici les deux derniers numéros de Pianiste avec, en couverture, Vladimir Horowitz et Radu Lupu. Que vous inspirent-ils ?

Je me souviens de comment Radu Lupu avait interprété le Concerto de Schumann. Dès l’entrée des accords, on entend « tout » : tous les sons et toutes les lignes. C’est aussi surprenant que rare. D’habitude, on perçoit des accords plaqués à l’épaisseur indistincte. Rien que cela est unique. Quant à Vladimir Horowitz, il est mon maître à penser. C’est un magi­cien, un fantaisiste, un prestidigitateur, un menteur, un artiste, bien davantage qu’un pianiste. Bref, une figure complexe, tournoyante et, à lui seul, une école de civilisation.


Deux pianistes aussi passionnés par le son que vous-même…

S’agit-il vraiment de son ? Question difficile. Quand je travaille une œuvre, je me coule littéralement en elle. Mon goût ou ma subjectivité en matière de son passent au second plan.


Oui, mais a priori, vous choisissez des œuvres qui correspondent à votre goût…

Disons que j’apprends à aimer certains morceaux. Parfois, ils sont ingrats comme la sonate de Beethoven que j’ai présentée au Concours Tchaïkovski [Sonate n°7 en ré majeur opus 10 n°3, ndlr]. Lorsque je l’ai découverte, elle ne me parlait absolument pas. Je ne l’ai aimée que progressivement.


Alors, pourquoi l’avoir programmée ?

Elle m’intéressait, primo, parce qu’elle contient des centaines de choses passionnantes, deuzio, parce que je suis têtu, et tertio, parce qu’il faut outrepasser son goût. La musi­que dépasse tout cela. Aimer ou ne pas aimer Rachmaninov ou Mozart, tout le monde s’en fiche ! Je ne crois pas qu’il existe « un » son Mozart, Schubert ou Ravel. Il y a ce qui est bon et ce qui est mauvais, ce qui est ennuyeux et ce qui est captivant. Le péché ultime en musique, c’est précisément d’être ennuyeux. À la première lecture, je lis une partition belle et qui débute par le silence. L’interpréter, c’est assumer de ne pas ennuyer son auditoire.


Pour découvrir la suite de l'entretien et la chronique du premier album de Lucas Debargue, rendez-vous dans  le nouveau numéro de Pianiste (n°98) !


Propos recueillis par Stéphane Friédérich.


Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz