Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / Évènements / BILLAUT/COPPOLA : UN CONCERT DECOIFFANT !!!!

BILLAUT/COPPOLA : UN CONCERT DECOIFFANT !!!!

Par JANY CAMPELLO / Mardi 21 février 2017
Agrandir l'image : Hervé Billaut et Guillaume Coppola
Hervé Billaut et Guillaume Coppola © Matea Ilieva
Diminuer la taille des caractères de l'article : BILLAUT/COPPOLA : UN CONCERT DECOIFFANT !!!! Augmenter la taille des caractères de l'article : BILLAUT/COPPOLA : UN CONCERT DECOIFFANT !!!! Imprimer l'article : BILLAUT/COPPOLA : UN CONCERT DECOIFFANT !!!!
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : BILLAUT/COPPOLA : UN CONCERT DECOIFFANT !!!!
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : BILLAUT/COPPOLA : UN CONCERT DECOIFFANT !!!!
Voter (1)

Mais où étions-nous au juste? A Nantes, vraiment? Ou à Vienne, à Budapest? Nos compères pianistes nous auront fait voyager, c’est sûr! …entre valses miniatures et danses aux airs de czardas, marches et folklore hongrois revisité par un viennois, nous étions ici, et là.



Il n’est que 9h30. Brahms au saut du lit. Ses Valses de rien, comme des citations…innocentes, disait-il, anodines direz-vous? pas tant que ça. Une variété incroyable d’humeurs s’y exprime, dont Hervé Billaut et Guillaume Coppola en restituent tout le charme, sans affectation aucune, mais avec poésie, subtilité, fraîcheur, spontanéité. Comme elles sont vivantes leurs valses! La première vigoureuse, la deuxième si tendre qu’elle vous berce, la quatrième passionnée, une autre plus loin effervescente et bigarrée, la septième doucement mélancolique, la neuvième comme une confidence avec son goût d’inachevé, une onzième généreuse, extravertie, la lenteur triste de la douzième, l’urgence effrénée de la quatorzième et son style magyar, la rêveuse quinzième et la douce dernière.


Bulles de bonheur, éphémères épisodes viennois qui s’en vont sur la pointe des pieds, pour laisser place au Divertissement à la hongroise de Schubert, admirablement construit, au pas décidé, presque joyeux. Là encore on ne s’ennuie pas, et le jeu ferme et droit, le tempo extrêmement bien tenu et juste n’est gage que d’équilibre général et d’unité. Une variété de timbres et des accents de violon tzigane, des oppositions rythmiques, des syncopes marquées, des ruptures, entre jubilation et tendres mélodies si bien chantées…point dépressif ce Schubert-là!


Retour à Brahms, avec des Danses Hongroises plutôt énergiques et bouillonnantes, aux nombreux effets dynamiques. Nos pianistes n’hésitent pas à en forcer les traits, mais ne sont-elles pas une musique de l’excès après tout? Quelle générosité dans leur jeu, que l’une soit nostalgique, brumeuse, l’autre langoureuse à souhait ou survoltée! On y trouve du mordant, de l’ivresse, beaucoup d’ivresse, à s’imaginer dans ces tavernes hambourgeoises que fréquentait dans sa jeunesse le compositeur. Vitesse étourdissante, surexcitation par moments…les musiciens s’amusent à mettre le danseur sur le fil du rasoir: on le croit trébucher, l’espace d’une seconde, perdre l’équilibre (avec une basse particulièrement expressive ici), mais la danse continue, effrénée.


Hervé Billaut et Guillaume Coppola font là montre de tempérament, d’humour aussi. Voici bien deux dompteurs de piano, laissant au grand fauve noir loisir d’impressionner de sa puissance et de ses brusques assauts, mais dans une ferme maîtrise du son et de leur art. Ces trois quarts d’heure renversants et l’expression joviale de ces deux talentueux complices auront suffi à nous remplir d’énergie et de bonheur pour le restant de la (folle) journée…




Pour retrouver l’âme de ce concert: le CD du même programme, édité récemment par le label Eloquentia.



J. C

Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz