Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Jeux concours
JEU-CONCOURS DEUTSCHE GRAMMOPHON

JEU-CONCOURS DEUTSCHE GRAMMOPHON

JOUEZ ET GAGNEZ 4 COFFRETS MAURIZIO POLLINI, COMPLETE RECORDINGS ON DEUTSCHE ...
Tous les jeux-concours
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / Concerts / Dalberto à Périgueux : le feu de l'éloquence

Dalberto à Périgueux : le feu de l'éloquence

Par Jany Campello / Lundi 24 avril 2017
Agrandir l'image :
© J.P. Raibaud
Diminuer la taille des caractères de l'article : Dalberto à Périgueux : le feu de l'éloquence Augmenter la taille des caractères de l'article : Dalberto à Périgueux : le feu de l'éloquence Imprimer l'article : Dalberto à Périgueux : le feu de l'éloquence
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : Dalberto à Périgueux : le feu de l'éloquence
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : Dalberto à Périgueux : le feu de l'éloquence
Voter (0)
Le 12 avril, Michel Dalberto donnait un récital au Centre des Communications de Périgueux, dans le cadre de la saison des Grands Interprètes. Un invité de marque dans cette ville du bien vivre.


Photo F. Basselet

Michel Dalberto est un pianiste doté d’une personnalité hors du commun. Sur scène il en impose par son charisme, et son élégance légendaire ouvre son jeu ferme et architecturé sur une dimension esthétique dont la sophistication offre des joyaux uniques. Ses armes musicales ourdies auprès de Vlado Perlemuter dans sa prime jeunesse, héritier d’une lignée qui compte Alfred Cortot, en prince de sang il cultive ce goût du beau, du son bien fait, de l’association des timbres dans le plus grand raffinement. L’étendue de sa palette sonore fascine. Maître dans la narration, il ne perd jamais de vue la direction du jeu.


La sonate de Beethoven opus 27 n°2, dite « Clair de lune » entre en scène offrant une profondeur de champ, dans un tempo qui ne s’appesantit pas. L’adagio prend un relief particulier sous l’éclairage de notes choisies. Le presto final bouillonnant, contraste avec l’allegretto mis au pas: un jeu musclé, franc, et la clarté dans la vélocité, au-dessus de basses bien plantées.



Photo J.P. Raibaud


Le pianiste nous offre une vision de Prélude, Choral et Fugue de Franck en « 3D », tant il domine la science des plans sonores. Il y déploie tout un éventail de couleurs et de matières. Sous l’éloquence et un son large au point qu’il emplit l’espace en rotonde, le soin du détail. C’est dans la richesse de l’écriture que Michel Dalberto puise son imagination, variant le toucher, opposant notamment la tension de l’articulation aux liquidités sonores au cœur de la fugue, dont la fin flamboyante emporte tout.


Suit Fauré, son troisième Impromptu opus 34 et son sixième nocturne, opus 63. Si les tonalités de la bémol majeur puis ré bémol majeur s’enchaînent admirablement, le Fauré de Michel Dalberto au prime abord surprend. De ce nocturne composé après son Requiem, à l’opposé d’une vision éthérée, il propose une interprétation plus que contrastée, exacerbée, charnelle, elle aussi dominée par l’éloquence. Les langueurs fin de siècle, pas pour lui, l’apesanteur non plus, pas plus que la clarté arachnéenne de certaines interprétations passées: toujours cet ancrage sur les basses, imposantes, sonnantes, et un lyrisme chargé qui, par endroits, n’en a pas fini avec le romantisme wagnérien. Dans l’introduction « adagio » du nocturne, Michel Dalberto ne passe pas par quatre chemins: Le tempo rapide ne laisse pas d’espace à la tendresse, à peine à la douceur. Le pianiste ne l’entend pas ainsi. La longue ligne mélodique ponctuée de sombres graves conduit sans ambages au déchirant crescendo vers le fortissimo. A l’inverse du Requiem, ce nocturne, loin de l’apaisement, submerge, dans l’écartèlement de ses registres.



Le dernier disque de Michel Dalberto


Même tonalité, autre éclairage, autre émotion avec le Clair de Lune de Debussy, celui de la suite Bergamasque. Ici, comme dans la Soirée dans Grenade deuxième des Estampes, le pianiste nous extrait du réel et de ses affects. Rêve, temps suspendu, nous voici dans un univers en demi-teintes, fait de brises sonores, d’images juste esquissées, de mystère! Le bain Debussy se poursuit avec Feux d’artifice, savamment dosé, dont la virtuosité particulière est au service de la polychromie. Un régal!


Pour « revenir au père », Michel Dalberto boucle le programme avec la Sonate Appassionata opus 57 de Beethoven. Il donne à cet opus toute l’envergure et le souffle requis, dans un jeu affuté à la fois engagé et tenu, servi par une technique d’une solidité à toute épreuve, et un sens aiguisé de l’architecture. L’andante apparaît comme tenu à distance, mais met en valeur l’allegro ma non troppo à l’accentuation surlignée, puis le presto final foudroyant de force et d’énergie.

Dans le souci d’être en partage avec son public, le pianiste aura eu à cœur de donner son concert « à l’italienne », c’est-à-dire parterre éclairé. A son auditoire subjugué et conquis, il offre un bis: sans quitter l’ordre des bémols, l’Impromptu D 899 de Schubert, au chant si émouvant de simplicité et de fragilité. Un miracle de beauté.


Où l’entendre: Michel Dalberto donnera un programme similaire le 9 juin prochain, dans le cadre de la saison « Piano à Lyon », dont Pianiste est partenaire.


Jany Campello


Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz