Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Actualités / Évènements / FAPS : LA CONQUETE DE L'AMERIQUE

FAPS : LA CONQUETE DE L'AMERIQUE

Par STEPHANE FRIEDERICH / Samedi 6 mai 2017
Agrandir l'image : Le Salon du consulat de France à New York
Le Salon du consulat de France à New York © Mark C. Morris
Diminuer la taille des caractères de l'article : FAPS : LA CONQUETE DE L'AMERIQUE Augmenter la taille des caractères de l'article : FAPS : LA CONQUETE DE L'AMERIQUE Imprimer l'article : FAPS : LA CONQUETE DE L'AMERIQUE
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : FAPS : LA CONQUETE DE L'AMERIQUE
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : FAPS : LA CONQUETE DE L'AMERIQUE
Voter (0)
Créée en 2014 par Mathieu Petitjean, un Français installé outre-Atlantique, la fondation French-American Piano Society aide les jeunes pianistes à lancer leur carrière aux États-Unis. Une idée menée… tambour battant !

Promouvoir les jeunes artis­tes français dans des pays anglo-saxons, et plus particulièrement aux États-Unis, n’est pas aisé. Après une conversation avec Jean-Efflam Bavouzet et Jérome Rose, un chef d’entreprise, Mathieu Petitjean s’est attaqué à ce constat : 

« Carte blanche est laissée aux deux Conservatoires nationaux de Paris et de Lyon pour qu’ils sélectionnent les meilleurs candidats, futurs boursiers de la fondation. De notre côté, trois critères sont nécessaires : avoir la nationalité française, moins de 27 ans et accueillir autant de filles que de garçons. Nous apportons alors un soutien financier grâce à des entrepreneurs français installés outre-­Atlantique. Nous faisons connaître ainsi la nouvelle génération de ­pianistes français et, du même coup, un répertoire auprès des Américains, très friands de la French Touch. Nos jeunes ­interprètes se produisent en concert, nouent des contacts internationaux, suivent des classes de maître. Nous avons quatre boursiers par an (cette année, seulement deux, car nous faisons l’acquisition d’un Steinway modèle B qui sera installé au consulat de France à New York). Nous sommes en quelque sorte un “incubateur pour jeunes pianistes”. »

La bourse assure la prise en charge des voyages et des séjours à New York, ainsi que la participation aux classes de maître organisées dans le cadre de l’International Keyboard Institut & Festival initié par Jérome Rose. Sans rivaliser avec les mastodontes que sont les prestigieuses universités américaines, la French-American Piano Society apporte des idées et une énergie qui interpellent. Deux anciens boursiers en témoignent. « Aux États-Unis, j’ai pu rencontrer des enseignants venus du monde entier, participer à diverses classes de maître et enrichir mon projet consacré à la musique espagnole et, tout particulièrement, à Iberia d’Albéniz », confie Julie Alcaraz. Tanguy de Williencourt est tout aussi enthousiaste : « Durant deux semaines d’académie de musique, vous êtes immergé dans des cours “à la carte”, au cœur de ­l’effervescence de la vie musicale améri­caine. » Les deux boursiers 2017 sont Sarah Margaine et Félix Dalban-Moreynas, respectivement des Conservatoires de Paris et de Lyon.« Depuis 2014, nous avons accueilli une trentaine de lauréats. Progressivement, les lieux de récitals s’ouvrent et nous fidélisons un certain nombre d’étudiants qui reviennent au début de leur carrière avec un premier disque. C’est tout un réseau qui se crée entre les conservatoires en France, le Bureau Export et la diplomatie française », conclut Mathieu Petitjean. La French-American Piano Society est assurément un atout supplémentaire pour les jeunes talents français. « A vision for the future » est, à juste titre, la philosophie de la fondation.

S. F.
Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz