Espace Pédagogie

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 67 N° 4

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
CHOPIN : MAZURKA OP. 63 N° 3

Les conseils d'Alexandre Sorel

26 juin 2015 | 17H58
BACH : FANTAISIE CHROMATIQUE BWV 903
Nos Partenaires

MUSÉE WÜRTH

Festival Piano au Musée Würth du 28 octobre au 6 novembre 2016.
Logo de notre partenaire MUSÉE WÜRTH

SALLE COLONNE

Pianiste enregistre ses DVD dans ce lieu unique de répétitions et de concerts à Paris.
Logo de notre partenaire SALLE COLONNE

COLIN LAURENT

Réalisation et captation de tout projet musical, en France et à l'étranger, pour DVD, web ou TV.
Logo de notre partenaire COLIN LAURENT
Disques, DVD / Classique / LOUIS-FERDINAND HÉROLD

LOUIS-FERDINAND HÉROLD

Par S. F. / Vendredi 2 septembre 2011
Agrandir l'image :
Diminuer la taille des caractères de l'article : LOUIS-FERDINAND HÉROLD Augmenter la taille des caractères de l'article : LOUIS-FERDINAND HÉROLD Imprimer l'article : LOUIS-FERDINAND HÉROLD
Imprimer
Partager sur les réseaux sociaux l'article : LOUIS-FERDINAND HÉROLD
Partager
S'abonner au flux RSS de Pianiste Magazine Voter pour l'article : LOUIS-FERDINAND HÉROLD
Voter (0)

Concertos pour piano nos 2, 3 et 4
Jean-Frédéric Neuburger (piano), Sinfonia Varsovia, dir. Hervé Niquet
Formé par Fétis, Adam et Méhul, conseillé par Grétry, Hérold traversa l’Europe pour connaître finalement le succès à Paris grâce à ses opéras-comiques et ses ballets. Quelle injustice pour le reste de sa production (dont il fit lui-même peu de cas d’ailleurs) ! Les mélodies des trois concertos sont plus que charmantes et leur écriture se révèle d’une grande subtilité (le manuscrit du premier opus est difficilement déchiffrable et les interprètes y ont renoncé). On songe en premier lieu à Chopin dans les mouvements lents, très chambristes, voire à Schubert et Mendelssohn, puis à Mozart dans les mouvements vifs comme ceux de l’étonnant Quatrième Concerto en deux parties uniquement. L’ombre du Singspiel mozartien y demeure tenace.L’orchestre dirigé par Hervé Niquet s’affirme avec panache et un sens aiguisé de l’efficacité théâtrale. Le phrasé allégé joue sur l’ambiguïté classique et romantique de l’écriture. Jean-Frédéric Neuburger a choisi un piano moderne qui rend avec force les contrastes dynamiques et assure sans mièvrerie la projection du son. Au fil de l’écoute, on prend de plus en plus de plaisir à découvrir ces pages originales, sauf erreur, des premières mondiales au disque.

Mirare MIR127 (HM). 2010. 1h01’


Et aussi...
> Récital
Liszt : Funérailles;
Neuburger : Maldoror;
Barraqué : Sonate;
Debussy : Et la lune descend sur le temple qui fut.


Mirare (HM)
Abonnez-vous
à Pianiste
LES OFFRES DE PIANISTE
Retrouvez PIANISTE soit en Magazine ou sur Ipad ou sur Iphone

Abonnez-vous à Pianiste



Retrouvez tous les numéros de Pianiste ou abonnez-vous au magazine

Les DVD leçon de Piano

La boutique Pianiste


Retrouvez les DVD "leçons de Piano" par Pianiste et notre sélection de CD et DVD

 
  Retrouvez-nous sur smartphone et tablette
Déjà abonné ? Accédez à votre espace et gérez votre abonnement
Google Play App Store

Les sites du réseau Groupe Express-Roularta :

Copyright © 2011-2017 PIANISTE MAGAZINE | Nous contacter | Plan du site | Mentions légales | Charte de l'utilisateur | Publicité
Powered by Walabiz